Que les hostilités commencent !

Cette 86e édition du Rallye de Monte-Carlo est enfin arrivée. De la place du Casino, les voitures WRC ont effectué le départ officiel de la course avant de se rendre à Thoard pour la première spéciale de l’évènement.

17h50. Voiture numéro 1 sur l’estrade. Sébastien Ogier à son volant. Des murs de personnes entourent la route. Le départ est imminent. Le quintuple Champion du Monde et grandissime favori de la compétition échange ses derniers mots avant que le drapeau ne se lève et officialise le début de la saison WRC.

Img 0776

Quelques heures avant, le quartier du casino était pourtant bien calme. Freinés par la pluie, les fans d’automobile tardent à venir. Seuls les ouvriers sont là pour mettre en place les installations. Les premiers médias commencent également à prendre place aux alentours de l’estrade. Premiers branchements, premiers tests sons, on y approche doucement. Ce n’est qu’à 15h30, heure de la photo officielle des pilotes, que les choses commencent à se décanter. Après avoir exposé leurs nouvelles tenues de combat, les coureurs WRC ont rendez-vous au Café de Paris pour une présentation officielle gérée par l’organisation mondiale des rallyes.

Img 0756

Image 1  1

Les compteurs remis à zéro

Avant ça, Sébastien Ogier a le temps d’évoquer ses intentions pour cette nouvelle saison. “Je suis conscient que cela va être plus dur que jamais, la concurrence est bien là. On l’a vu l’année dernière. Il a fallu se battre pour aller chercher ce cinquième titre. Cette saison, cela va être encore plus ouvert. Chaque Team possède des voitures capable de gagner des rallyes.” Quintuple vainqueur de ces championnats du monde, le gapençais sait pertinemment qu’il est l’homme à battre. "J’imagine que ça doit être un peu usant de voir le même gagner.  Certains vont pousser fort pour essayer de piquer notre place. On a l’avantage d’être plus libérés qu’eux, d’avoir moins la pression du résultat, ou d’avoir quoi que ce soit à prouver. Mais c’est évident que si on est là, c’est pour essayer de finir leaders."

Image 1

Attention, sol glissant !

Et cette place, elle se jouera dès les premières spéciales du soir. Les pilotes ont rendez-vous à Thoard, aux alentours de 21 h 45, pour le premier parcours de cette édition 2018. 37 km qui les séparent de Sisteron, avant d’entamer Bayons - Bréziers peut avant 23 heures. Des spéciales délicates à la vue de la météo du jour. La pluie rendra la tâche très difficile aux concurrents. Sébastien Ogier se veut prudent : “"Ce sera dur d’être à 100% du début à la fin. Le plus important c’est de ne pas faire d’erreurs, ou le moins possible. Il va falloir être judicieux sur le choix des pneus si on veut être capables de gagner.”

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos