Retour vers le passé

Le 22e Rallye Monte-Carlo Historique a débuté aux 4 coins de l'Europe et se poursuit jusqu'à l'arrivée en Principauté prévue mercredi 6 février.

Qu'elles semblent loin les Alpine Renault, les Volkswagen Golf ou les Opel Ascona … Mais les nostalgiques des voitures de la seconde moitié du XXe siècle pourront les retrouver lors du Rallye Monte-Carlo Historique, trois jours après l'arrivée de Sébastien Ogier & co.

42  Rallye Monte Carlo Historique 2019  Jl  8

Pour cette 22e édition, 314 concurrents de 27 nationalités différentes vont parcourir entre 729 (Monaco) et 2 159 kilomètres (Glasgow) entre les étapes de concentration et les zones de régularité pour rallier Monaco. Une fois réunis samedi à Buis-Les-Baronnies, au coeur de la Drôme provençale, les organisateurs installeront un tracking sur chaque voiture, afin de suivre les pilotes à chaque instant. Et ce, dès l'étape de concentration. 

A peine regroupés dans la Drôme, ces derniers devront affronter les premiers passages chronométrés dans les zones de régularité (ZR), tout d'abord entre Montauban-sur-l'Ouvèze et Saint-André-de-Rosans (ZR1) puis entre La-Motte-Chalancon et Saint-Nazaire-le-Désert (ZR2).

447 kilomètres de ZR

Dimanche sera la journée la plus longue avec 4 ZR et plus de 155 kilomètres chronométrés. Au total, les concurrents affronteront 15 zones de régularité et arriveront mardi après-midi à la Turbie. Quatre jours intenses où la météo devrait jouer les trouble-fêtes. De la neige et du vent sont attendus ce week-end lors de certaines ZR. Malgré les conditions climatiques difficiles, les principaux favoris ne devront pas lâcher du temps s'ils veulent toujours croire à la victoire finale. 

Carte Rallye Historique

Parmi les têtes d'affiche de cette 22e édition, Michael Bruns et Frank Westenburger, leaders jusqu'à la dernière étape nocturne l'an passé, seront de nouveau sur les routes à bord de leur Ford Falcon Sprint. Il y aura aussi d'anciens vainqueurs qui tenteront de triompher de nouveau, comme Michel Decremer et Patrick Lienne (Ascona-2017), Danielle Perfetti et Ronnie Kessel (Stratos-2016) ou encore José Lareppe et Lieven David (Opel-2014). Côté Monégasques, à noter la présence de Olivier et Lydia Campana (Volkswagen), mais aussi de Didier Segond et David Lajoux (Porsche).

Les amateurs des "vieilles filles" pourront évidemment profiter de l'occasion pour les admirer. Vendredi à 20 heures sur le quai Albert-Ier, 85 voitures prendront à leur tour le départ pour rallier Buis-les-Baronnies. Les visiteurs auront également la possibilité d'assister au retour des pilotes mardi vers 15 heures, juste après la ZR 13 "Entrevaux-Entrevaux". 

5 Rallye Monte Carlo Historique 2019  Jl  8

Ce seront les derniers moments avant l'étape finale. Les deux dernières zones de régularité (Col de Braus - La Bollène-Vésubie et Lantosque - Lucéram) seront disputées dans la nuit de mardi à mercredi. Le nom des successeurs de Gianmaria Aghem et Diego Cumino (Lancia Fulvia Coupé 1200) sera connu à partir de mercredi midi, les récompenses seront remises dans la soirée dans la salle des Etoiles du Monte-Carlo.  

Retrouvez le programme complet ici.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le Rallye Historique, késako ?

Disputé quelques jours après l'épreuve du WRC, le Rallye Monte Carlo Historique permet de retrouver pendant une semaine des voitures ayant participé à l'étape reine entre 1955 et 1980. Les "vieilles filles" s'élancent des 4 coins de l'Europe (cette année : Athènes, Glasgow, Bad Hambourg, Milan, Reims, Barcelone et Monaco) pour rejoindre le sud de la France et Monaco afin d'être chronométré dans les zones de régularité (équivalent des spéciales en WRC).