83e Rallye Monte-Carlo : Ogier a vu triple

Le Rallye Monte-Carlo en 10 dates

L'Automobile club de Monaco (ACM) fête ses 125 ans cette année. L'occasion, en pleine période de rallye, de revenir sur dix grandes dates du "Monte-Carl".

1927
Une course 
pour ces dames

Pour la sixième édition du rallye (aucune course n'a lieu entre 1912 et 1924 à cause notamment de la 1re Guerre mondiale), une nouveauté est mise en place. La coupe des dames, qui sera maintenue jusqu'en 1997. La pilote britannique Patricia Moss-Carlsson détient le record de victoires puisqu'elle s'est imposée à 8 reprises (1959, 1960, 1962, 1964, 1965, 1968, 1969, 1972). On notera également les 4 victoires de la Française Michèle Mouton à la fin des années 70. 

1911
Les débuts du Monte-Carlo

L'année 1911 marque la naissance et la première édition du Rallye de Monte-Carlo. Pour ce lancement, c'est une épreuve de tourisme plus qu'une épreuve sportive qui est proposée aux participants, avec des départs possibles dans différentes villes d'Europe. C'est un Français, Henry Rougier, qui l'emporte. Au total, 23 coureurs étaient enregistrés, pour 20 voitures alignées au départ et 18 à l'arrivée. 

1949
"La renaissance"

Suite à la Deuxième Guerre mondiale, le rallye ne reprend qu'en 1949, suivant un nouveau règlement rédigé en 1948. L'itinéraire partira de Monaco pour y revenir, mais six villes d'Europe sont "choisies comme tête d'itinéraire" pour les pilotes résidant dans des pays éloignés, comme l'explique l'ACM dans son ouvrage "Monte-Carlo, 100 ans de rallye, petites histoires d'un grand rallye". C'est le Français Jean Trévoux qui s'impose cette année-là. 

2003
L'ère Loeb

En 2003, Sébastien Loeb attaque ce qui sera sa première saison pleine en rallye. Troisième pilote chez Citroën, le jeune alsacien s'octroie son premier Monte-Carlo devant ses coéquipiers Carlos Sainz et Colin McRae. C'est alors le début d'une domination sans partage (en dehors des années IRC puisqu'il n'y participe pas, et de l'édition 2006 suite à une sortie de route) qui va s'étendre jusqu'en 2013, date de son dernier sacre. Recordman de victoires sur l'épreuve, il en totalise 7.

2009
Les années IRC

Si le passage du WRC en IRC (jusqu'en 2011) ressemble à un déclassement, les dirigeants du rallye y avaient vu quelques avantages. L'engagement d'Eurosport Events sur le championnat permet une couverture télé d'envergure. Et dès la première année, un jeune pilote en devenir va briguer la première place. Un nom qui reviendra en WRC, puisqu'il s'agit de Sébastien Ogier.

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos