Le Dakar 2019, c'est parti !

Les 334 concurrents du célèbre rallye-raid se sont élancés hier de Lima. Chez les autos, Sébastien Loeb et son copilote, le Monégasque Daniel Elena, participent à leur 4ème Dakar.

Après avoir abandonné l'an passé lors de la 5ème étape, le nonuple champion du monde WRC a débuté hier à Lima (Pérou) son 4ème Dakar. Au programme, 247 kilomètres de liaison et 84 kilomètres de spéciale pour rallier Pisco. Un parcours piégeux pour Sébastien Loeb, "qui n'aime pas les dunes cassées et le sable" et son copilote Daniel Elena.

Ap 1y2cqfdzn1w11 Hires Jpeg 24bit Rgb

A bord de leur nouvelle Peugeot 3008, le Français et le Monégasque ont préféré ne prendre aucun risque pour éviter les erreurs. Tout le contraire de Nasser Al-Attiyah qui, comme à son habitude, roule à fond. Au premier intermédiaire, le pilote de PH Sport compte déjà 3 minutes de retard sur le Qatari.

6 minutes perdues sur Al-Attiyah

Sur la défensive lorsqu'il n'avait pas de visibilité, Sébastien Loeb termine la course à la 13ème place, à 6 minutes du vainqueur Nasser Al-Attiyah (Toyota). Le Qatari, double vainqueur du Dakar, remporte sa 32ème victoire sur le rallye-raid.

Malgré ce retard, le pilote de PH Sport s'est déclaré satisfait de sa course, "nous avons conduit correctement. L'objectif de cette étape était de ne prendre aucun risque. Nous entrons dans le rythme, nous n'avons commis aucune erreur et nous avons terminé l'étape", explique le Français sur le site de Red Bull.

Le Dakar se poursuit aujourd'hui, avec la deuxième étape, où les participants partiront de Pisco pour aller à San Juan De Marcona (Pérou).  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos