La beauté de l'âge

Le Rallye Historique Monte-Carlo est une épreuve mythique. Véritable nid de passionnés de l'automobile, cette course de régularité propose chaque année un retour aux sources du Rallye Monte-Carlo. Si la tradition est au cœur de l'épreuve, son édition 2021 réservera quelques nouveautés.

Les rayons de soleil caressent le visage des passants. Les curieux sont nombreux à s'arrêter. Il faut dire que le spectacle en vaut la peine. La douceur hivernale rend la flânerie devant ces bolides d'antan d'autant plus agréable. Alors que le soleil rend ses dernières armes et que la nuit se profile, le parc auto grossit à vue d'œil. Et les étoiles, avant d'apparaître au-dessus de nos têtes, sont déjà dans les yeux des aficionados. Il faut dire que ces dames ont sorti leurs plus beaux habits pour l'occasion. Les équipages commencent, eux, à avoir les traits tirés. 

23  Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 00

Et pourtant, les sourires sont toujours là. Cela fait déjà quelques jours qu'ils sillonnent les routes et avalent les kilomètres. Certains se sont d'ailleurs montrés plus gloutons que d'autres à ce petit jeu. La faute, parfois, à un départ lointain. Mais tous visent la même chose. Une arrivée en bonne et due forme sur le sol monégasque. Plus de trois cent véhicules ont tenté l'aventure. Deux-cent cinquante ont finalement franchi la ligne d'arrivée. Des vieilles filles encore gaillardes pour une XXIIIe édition du Rallye Historique Monte-Carlo. 

Sept villes de départ, une arrivée

Pour les plus de 300 participants, sept villes de départ ont été mises au programme. Athènes, Glasgow, Bad Homburg, Milan, Barcelone, Reims et bien entendu Monaco. Des villes ayant toutes connu le départ du rallye dans sa version d'origine. Et pour certaines d'entre elles, l'histoire remonte d'ailleurs assez loin. De ces sept cités, Glasgow est celle ayant intégré l'histoire du rallye en premier. Il faut pour cela remonter à 1924. Pas de quoi nous rajeunir. Fait cocasse, la Principauté n'est entrée dans ce cercle qu'à partir de 1949, lors de la première édition d'après-guerre du rallye. 

Img 5497

Cette année, ils ont été 98 équipages à s'élancer depuis le port de Monaco. Soit le deuxième plus gros contingent sur cette édition de l'Historique, derrière Reims et ses 111 voitures. Entre la concentration, jusqu'à Buis-les-Baronnies et les spéciales ramenant tout ce petit monde à Monaco, les participants ont eu différents itinéraires à parcourir. Et différentes distances. Les plus courageux, ou gourmands, c'est selon, ont ainsi réalisé quelque 2 142 km depuis Glasgow ou encore 1 715 km si le départ s'est fait depuis Athènes. Ce qui a été le cas pour 6 équipages (2 à Glasgow et 4 à Athènes), partis les premiers, le mercredi 29 janvier. Les autres concurrents ont suivi des départs différés, le 31 janvier. Une fois au cœur de la Drôme, dans l'ancien fief des Grimaldi, deux spéciales de régularité les attendaient. Pas le temps de s'arrêter donc. Ils en ont en tout eu 15 à disputer afin de se départager. Précision, calculs, vitesse et respect du code de la route, autant d'éléments auxquels ont dû prêter attention pilotes et copilotes. 

19  Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 9

Il y avait d'ailleurs du lourd du côté des participants avec quelques cv bien remplis. Pêle-mêle, Bruno Saby (notamment vainqueur du Monte-Carlo en 1988), Marcel Chabran, le fameux chef étoilé troquant sa toque pour un casque, Antonio Sainz, frère de Carlos (double champion du monde de rallye) et oncle de Carlos Junior (McLaren F1 Team), ou encore Walter Rohrl (double champion du monde de rallye). Sans oublier José Lareppe, triple vainqueur du Monte-Carl' Historique, à bord de son Opel Kadett GTE de 1978, troquée cette année contre une Opel Ascona. De quoi apporter du challenge et revoir quelques visages connus pour les habitués. Des habitués parmi lesquels on pouvait aussi retrouver quelques équipages monégasques, à l'image d'Olivier et Lydia Campana à bord de leur Golf GTI de 79. Bref, du beau monde. Et tout cela a accouché d'une belle bataille. 

Des moments de partage et des surprises

Suivis de près par leur GPS Tripy, permettant notamment à la direction de course de surveiller le respect du code de la route par les pilotes, les concurrents ont ainsi enchaîné les spéciales de régularité durant 4 jours. Certaines de ces spéciales ont, comme souvent sur l'Historique, réservé quelques beaux moments de partage, à l'image de ce passage obligé à ''La Remise''. On s'arrête alors un instant, à Antraigues-sur-Volane, dans l'Ardèche, où une auberge a accueilli des décennies durant les pilotes de rallye venant y faire une halte entre deux spéciales. 

85  Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 8

Un lieu tenu par la famille Jouanny, où les pilotes (mais pas qu'eux) sont toujours les bienvenus et où l'Histo' fait escale. Une escale avant de repartir sillonner les routes en direction de la Principauté. Si le classement général n'a cessé d'évoluer tout au long des spéciales, les concurrents engrangeant plus ou moins de points de pénalité au fil des kilomètres, il existe un juge de paix pour les départager tous. Un juge de paix que l'on nomme, le Turini. Une épreuve nocturne où tout peut arriver. Une épreuve nocturne où un rallye se gagne aussi bien qu'il se perd. 

1 Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 4

Nombreux sont d'ailleurs les pilotes à y avoir laissé des plumes. Cette année, le futur vainqueur a su la jouer fine. S'il a surtout su faire la différence au fil des spéciales, malgré une avance moyenne assez basse sur ses poursuivants, le Danois Henrik Bjerregaard, résident monégasque, a surtout fait preuve d'une grande régularité (leader dès la SR5, il n'a plus lâché la première place par la suite). Une petite erreur dans la SR14 aurait pu lui coûter cher, mais il a su limiter la casse et a vu ses adversaires ne pas réussir à s'en servir. Et a pu découvrir avec plaisir sa première place à l'issue de l'établissement du classement général.

Des changements à venir

Henrik Bjerregaard est ainsi devenu le 21e vainqueur du Rallye Monte-Carlo Historique. Le dernier, aussi, sur le format que l'on connaît depuis quelques années. Car, quelques semaines après l'arrivée, des modifications ont été annoncées en vue de la XXIVe édition, en 2021. Si les dates exactes ne sont pas encore connues (il aura lieu fin janvier - début février), les villes de départ ont déjà été annoncées. Exit Glasgow et Athènes, les cinq autres présentes cette année étant toujours là, mais place à Oslo qui revient dans la danse. 

45  Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 8

Autre modification, celle portant sur les moyennes, puisque de trois, il n'y en aura que deux à compter de l'année prochaine. Mais la grande nouveauté va résider dans le futur parc auto. Jusqu'alors réservé aux véhicules ayant pris part au rallye avant 1980, l'année limite a été repoussée jusqu'à 1983. De quoi permettre l'arrivée de quelques nouveaux bolides dans l'arène de l'Histo', à l'image de l'Audi Quattro et de la Peugeot 604 de 1981, la Ferrari 308 GT ou la Renault 5 ALpine Turbo de 1982 ou encore l'Alfa Romeo Alfetta GTV6 de 1983. Vivement l'année prochaine ! 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos