Intrépides gazelles

Isabelle Faust et Sandrine Martial arborent la cinquantaine et s'attaquent à un défi de taille : le rallye des gazelles, qui a lieu du 16 au 31 mars.

Un rallye-raid 100% féminin et hors piste. Créé en 1990, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc voit chaque année plusieurs dizaines d'équipages venir garnir ses rangs. Une course où le GPS est interdit et où la navigation se fait à l'ancienne, carte et stylo en main. Un défi peu commun qu'ont décidé de relever Isabelle Faust et Sandrine Martial.

Img 7422 Copie

"Il y a deux ans, je suis allé sur le départ sur la prom' à Nice et en discutant avec les équipages, je me suis dit que c'est quelque chose que je n'avais fait. J'aime les sensations. J'ai appelé une amie (Sandrine) qui m'a dit qu'elle rêvait de le faire aussi", explique Isabelle, à quelques heures du départ. "C'est un défi, avec le dépassement de soi que cela implique. C'est en quelque sorte le challenge de la cinquantaine", glisse-t-elle en riant.

Pilotage et navigation

A bord de leur crossover, les deux amies s'apprêtent ainsi à vivre un périple de 9 jours de compétition au cours duquel elles devront notamment venir à bout de deux étapes marathon. "Il y a des étapes quotidiennes, des journées marathon où on est 2 jours à la suite dans le désert en autonomie, avec des rations militaires et notre tente", précise Isabelle. De quoi repousser ses limites. 

Car chaque étape se fait sans GPS, la navigation se faisant à l'ancienne, et le principe du hors piste valorisera alors celles qui réussiront à rallier le plus vite possible les arrivées. Surtout, il faudra parcourir le moins de kilomètre possible pour viser un classement intéressant. Même si ce n'est pas la priorité pour ces "Gazelles intrépides". "Nos objectifs c'est surtout d'essayer de faire le mieux possible et surtout de terminer le rallye. Après, si on n'est pas trop mal les premiers jours, on regardera le classement."

Img 7424 Copie

Et pour mener à bien leur entreprise, Isabelle et Sandrine ont tout de même suivi quelques formations, car on ne part pas dans le désert la fleur au fusil. L'aventure c'est l'aventure, certes, mais la sécurité prime. "Il y a des stages obligatoires puisque c'est une navigation à l'ancienne, sans GPS. On est parti une semaine dans le désert, pour se mettre en situation, que ce soit au niveau de la conduite et de la navigation histoire d'appréhender un peu le terrain, savoir se désensabler, changer une roue."

Parrainée par le mythique Jean Ragnotti, figure du monde du rallye, ces dames ont également pu profiter de quelques précieux conseils de l'ancien rallye-man. "Lors d'un stage de conduite à Saint-Maximin, pour faire du tout-terrain, on pu mettre en pratique certains de ses conseils. Il nous en a donnés quelques-uns sur la conduite, c'est une figure du milieu automobile.

Actions

Vivre une aventure sportive, c'est ce qui attend Sandrine et Isabelle. Mais, au-delà de ce qu'elles vont partager durant leur périple dans le désert marocain, elles vont également prendre part aux actions qui accompagnent le rallye.

"La portée humanitaire de la course nous a également plu. Il y a une caravane médicale qui suit 200 familles environ sur les populations locales, avec distribution de dons, soutien scolaire, aide à la réinsertion professionnelle des femmes", précise Isabelle.

Img 7448 Copie

Et comme un engagement peut en cacher un autre, les deux amies vont également soutenir une association monégasque à travers leur participation à cette édition 2018 du rallye Aïcha des Gazelles. Ou plutôt, une amicale. "Nous avons choisi l'amicale de l'entraide et prévoyance des fonctionnaires de la sûreté publique. Nous avons souhaité la mettre en avant parce qu'elle apporte un soutien aux enfants orphelins, malades ou souffrant d'un handicap."  

Si le départ a lieu à Nice demain, les gazelles vont d'abord rejoindre Sète pour ensuite embarquer direction Tanger. Une fois au Maroc, il leur faudra alors rejoindre le départ du prologue, prévu le 21 mars. Leur retour est programmé au 1er avril.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos