Badosa et Reidl sans suspense

La 22e édition du Rallye Monte-Carlo Historique s'est achevée dans la nuit de mardi à mercredi. Malgré une météo capricieuse, les concurrents se sont livré une grosse bataille pour monter sur la boîte.

Si l'an passé la victoire s'était jouée lors de la dernière ZR entre Bruns/Westenburger et Aghem/Cumino, l'édition 2019 n'a pas livré de surprise de dernière minute. Après des départs aux 4 coins de l'Europe (Athènes, Glasgow, Bad Hambourg, Milan, Reims, Barcelone et Monaco), les 314 participants se sont retrouvés samedi à Buis-Les-Baronnies pour le début des zones de régularité. Si les pilotes étaient aux rendez-vous, ce n'était pas le cas de la météo !

318 Rallye Monte Carlo Historique 2019  Jl  4

De la neige, de la pluie, du vent et parfois les trois en même temps … Pas de répit pour les "vieilles filles" et leurs occupants. Si les deux premières ZR ont pu avoir lieu samedi après-midi, quatre ont été annulées (ZR 4/5/6/9) dimanche et lundi. Après un week-end compliqué, les concurrents ont finalement rejoint la Principauté mardi, sous un grand soleil, après avoir avalé 1 200 kilomètres d'étapes. L'occasion aussi pour les fans d'automobile de contempler une dernière fois ces "trésors" avant les dernières zones de régularité.

Leaders de bout en bout

Si certains pilotes ont été ralenti par les conditions climatiques, ce n'était pas le cas de tout le monde. Un duo a semblé intouchable durant les 5 jours de course, Michel Badosa et Mogens Reidl (Renault 8). Leaders dès la première journée après leur victoire lors de la ZR 1, le Varois et son copilote ont toujours été bien placés et ont enchaîné les Top 10. 

261  Rallye Monte Carlo Historique 2019  Jl  8

Ils ont su gérer les chaussées glissantes dans les cols de l'Arzelier et du Gaudissart, pour arriver en tête à Monaco avec 1670 points. "J'ai du mal à réaliser. Participer il y a 5 ans c'était déjà un aboutissement pour moi. Il y a 2-3 ans quand j'ai vu les voitures sur le podium, je me disais il va y avoir une R8 là-haut", confiait Michel Badosa à l'arrivée.

Derrière les Français, deux Italiens se sont rendu coup pour coup dans l'espoir d'accrocher un podium. Sur la deuxième marche avant l'ultime zone de régularité, Massimo Canella et Nicolas Arena (Lancia Fulvia) ont perdu du terrain mardi soir dans la ZR 14 "Col de Braus - La Bollène-Vésubie", permettant à leurs compatriotes Alessio De Angelis et Sergio Sisti (Fiat Ritmo) de leur ravir la deuxième place au général, à 590 unités des vainqueurs. 

66  Rallye Monte Carlo Historique 2019  Jl  11

Côté Monégasques, Olivier et Lydia Campana (Volkswagen Golf) terminent 28e à 4790 points de Badosa et Reidl, après une remontée de 18 places au classement. Ils remportent le trophée de l'Automobile Club de Monaco dans la catégorie "pilote ou copilote de nationalité monégasque le mieux classé."

Couleur Start Final Rmc  Historique 2019  Acm Jl 17

Après 5 jours éprouvants nerveusement et physiquement, les champions se sont retrouvés une dernière fois dans la salle des Etoiles du Monte-Carlo pour la remise des récompenses, avant de se dire à l'année prochaine.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_9__rallye_monte-carlo_historique_2019__jl_-15

Résultats Top 5

1/ Michel Badosa et Mogens Reidl (Renault 8)
2/ Alessio De Angelis et Sergio Sisti (Fiat Ritmo) à 590 pts
3/ Massimo Canella et Nicolas Arena (Lancia Fulvia) à 730 points
4/ Ilyas Zakmans et Karolis Raisys (Jaguar XK150) à 1070 pts
5/ Guillaume et Ghislain Gaubert (Porsche 911) à 1320 pts