Ogier, le bonheur à deux secondes

Sébastien Ogier, de retour chez Citroën, a remporté son 7e rallye Monte-Carlo, après une lutte acharnée avec son rival Thierry Neuville (Hyundai) dans le rallye le plus serré de l'histoire.

Les larmes versées par le sextuple champion du monde en disent beaucoup sur l'importance de cette victoire, la 100e pour Citroën en WRC. Il faut dire que la dernière journée a été usante pour les nerfs. Surtout pour Sébastien Ogier et Thierry Neuville, qui se sont rendu coup pour coup dans les 4 dernières spéciales du rallye. Avec 4"3 de retard sur son concurrent avant la dernière journée, le Belge voulait corriger son erreur de vendredi qui lui a fait perdre 15" et a offert "un beau cadeau à Monsieur Ogier", expliquait le pilote Hyundai.

Neuville T Gilsoul N  Bel  Hyundai I20 C Wrc N 11 Rmc 2019  Oc  016 Xl

Pour rattraper son retard, Thierry Neuville a tout donné dimanche et réussi à grignoter du temps au Gapençais sur les ES 13, 14 et 15. Énorme dans le 2e passage du col de Turini, il reprend 2"8 au Français et recolle à 4 dixièmes avant la dernière spéciale du week-end entre La Cabanette et le Col de Braus. "Une super spéciale" où le quadruple vice-champion du monde "a tout donné."

7 succès avec 4 voitures différentes

Thierry Neuville espérait aussi un coup de pouce de son adversaire direct pour lui passer devant. Plombée par des problèmes d'accélérateurs, la Citroën C3 a donné du fil à retordre au duo Ogier-Ingrassia. "J'ai commencé à avoir de drôles de réactions quand je relâchais l'accélérateur, la voiture continuait. Ça n'était pas génial, surtout pendant les spéciales. Heureusement, ça fonctionnait parfois, mais si cela vous prend par surprise, ça peut être très dangereux."

Ogier S Ingrassia J  Fra  Citroen C3  Wrc N 1 Rmc 2019  Oc  002

Malgré les caprices de la voiture, la première place est là. Mais qu'elle fût compliquée. Avec seulement 2"2 d'écart entre Ogier et Neuville, ce rallye est le plus serré de l'histoire. Et sûrement le plus stressant. D'où l'émotion sur le visage du désormais septuple vainqueur à Monte-Carlo (1 en IRC, 6 en WRC). "Ça n'a pas été une bonne journée pour mon coeur, non seulement parce la victoire n'était pas facile à aller chercher mais surtout parce que je n'étais pas sûr de finir", confiait Sébastien Ogier.

Ogier S Ingrassia J  Fra  Ctroen C3 Wrc N 1 Portrait Rmc 2019  Oc  012 L

Avec ce 7e succès, le Gapençais devient le deuxième pilote après Walter Röhrl à remporter le Monte-Carl' sur 4 voitures différentes. De retour en Principauté quelques jours après le Dakar, Sébastien Loeb et Daniel Elena (Hyundai) ont fait forte impression en terminant 4es, juste derrière Ott Tänak (Toyota). Une performance d'autant plus notable que les nonuple champions du monde de WRC n'ont eu que deux jours pour tester leur nouvelle voiture. 

Loeb S Elena D  Fra Mco  Hyundai I20 Wrc N 19 Rmc 2019  Jl  32 Xl

"La 4e place n’est pas si mauvaise. J’ai par moments souffert avec les réglages de la voiture, ce qui est compréhensible avec si peu d’essais avant l’épreuve. Nous avons fait des ajustements à chaque passage et nous avons bien progressé." Présent sur seulement 6 courses lors de ces championnats du monde, Sébastien Loeb a vécu "une première étape positive" pour sa nouvelle collaboration avec Hyundai. Il espère participer à la lutte pour le podium lors du Rallye de Suède (14-17 février), prochaine manche du WRC.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos