Carton plein pour les pentathlètes monégasques

Les licenciés de l’AS Monaco Pentathlon Moderne se sont illustrés en décrochant cinq médailles lors des épreuves de laser run aux Pennes-Mirabeau dans les Bouches-du-Rhône, le 29 janvier.

Le week-end du 29 janvier dernier, les pentathlètes de l’AS Monaco entamaient l’année 2022 dans les Bouches-du-Rhône lors du meeting des Pennes-Mirabeau. Une dizaine de clubs étaient engagés dans différentes catégories. L’AS Monaco, de son côté, pouvait compter sur la présence d’Amanda Lowe en catégorie M50 femmes, Denis Delusier en M50 hommes, Geoffrey Delusier pour les seniors hommes ainsi que Morgane Lévêque et Julia Dale chez les seniors femmes. 

Pour ce retour à la compétition depuis le dernier championnat d’Europe en septembre, les licenciés monégasques ne se sont pas mis la pression, explique Amanda Lowe : "Pour cet événement, nous sommes arrivés vraiment détendus, avec l’idée de percevoir cette compétition comme un entraînement de reprise de saison. Le fait d’être libéré de toute pression a été un véritable atout dans la réalisation de nos performances sur les tirs comme sur la course à pied."

Lors de cette rentrée, il n’était pas question du pentathlon moderne habituel connu sous la forme d’un regroupement de cinq sports (escrime, natation, équitation, tir au pistolet, course à pied), mais d’un laser run, un dérivé qui combine tir au pistolet laser et course à pied.

Trois victoires dont une prometteuse pour Julia Dale

À l’issue des épreuves, trois athlètes de la Principauté sont allés chercher la première place : la vice-championne du monde en titre Amanda Lowe, Denis Delusier et Julia Dale. Cette dernière s’est illustrée pour sa première compétition en catégorie Senior-femme. Un véritable exploit pour la nouvelle pépite de l’AS Monaco qui a fait ses débuts dans la discipline il y a seulement quelques mois. "C’est très prometteur pour elle qui n’a commencé qu’en octobre dernier, elle a progressé à une vitesse folle, analyse Amanda Lowe. Je pense qu’elle avait déjà une capacité à bien comprendre la discipline."

En plus de ces trois victoires, Morgane Lévêque a brillé en montant sur la deuxième marche du podium derrière sa coéquipière Julia Dale, tandis que Geoffrey Delusier s’est également chargé de signer une deuxième place. Des prestations qui ne sont pas dues au hasard au vu des nombreux entraînements. "Chaque semaine, je fais trois sessions avec le club d’athlétisme de Monaco, auxquelles je combine des entraînements spécifiques au tir de précision. Puis, le jeudi et le samedi, j’effectue des sessions de laser run", raconte Amanda Lowe.

Une préparation intense avec les championnats d’Europe en tête

En parallèle des cinq entraînements hebdomadaires, les pentathlètes doivent également veiller à une bonne préparation physique et mentale. "On doit être affûté physiquement, cela requiert un travail musculaire. Au-delà de l’aspect physique, on essaie également de s’encadrer avec des spécialistes de la préparation mentale. Dans mon cas, j’ai déjà fait appel à une hypnothérapeute qui m’a beaucoup apporté dans mon travail de concentration qui est essentiel dans la discipline."

Après un premier meeting réussi aux Pennes-Mirabeau, les membres de l’AS Monaco ont à présent les yeux rivés vers les prochaines échéances avec une nouvelle compétition régionale à Aix-en-Provence (mi-mai) avant de s’attaquer au championnat de France de laser run à Saint-Malo en juin prochain, ainsi qu'aux championnats d’Europe de laser run et triathlé à Athènes (fin juillet).

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :