Au pays du matin calme

Prêts à en découdre

La traditionnelle présentation des athlètes monégasques a levé le voile sur la délégation qui sera à Pyeongchang pour les 23es Jeux Olympiques d'hiver. Cinq athlètes (dont un remplaçant en bobsleigh) et leur encadrement représenteront la Principauté. Rudy Rinaldi a été désigné porte-drapeau.

Dès le 9 février et la cérémonie d'ouverture, tous entreront dans le vif du sujet. Tous ? Les athlètes monégasques qui vont porter les couleurs de la Principauté lors des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. Alexandra Coletti (ski alpin), Olivier Jenot (ski alpin), Rudy Rinaldi (bobsleigh), Boris Vain (bobsleigh) et Mahmoud Al-Abood (bobsleigh - remplaçant) ont été présentés par le Comité Olympique Monégasque à quelques jours du départ pour Pyeongchang et les 23es Jeux d'hiver (9-25 février). 

Une dernière et des premières

C'est dans le Salon de la Mer, au Fairmont, que toute la famille olympique monégasque s'est réunie pour découvrir et faire connaissance avec les athlètes qui défendent les couleurs de la Principauté à Pyeongchang cet hiver. Dans un film réalisé de main de maître par Stéphan Maggi, attaché de presse au COM, les sportifs ont pu dévoiler leurs motivations, leur joie mais aussi leur fierté de prendre part à cet événement sportif majeur. Et ces Jeux, comme les précédents, auront pour eux une saveur toute particulière. 

Chg 1609

Alexandra Coletti vivra ainsi ses derniers JO, elle qui a débuté l'aventure olympique il y a déjà 12 ans à Turin. Cela ne marquera pas pour autant la fin de sa carrière puisque la skieuse monégasque se verrait bien faire un dernier tour de piste pour les Mondiaux l'an prochain. Olivier Jenot y sera pour la 3e fois, après Turin et Sotchi. Gravement blessé l'an dernier, il pourra ainsi savourer sa victoire sur le temps. Boris Vain et Rudy Rinaldi vont eux découvrir les joies de la titularisation tandis que Mahmoud Al-Abood les vivra dans l'ombre du remplaçant. 

Encouragements princiers

Lors de sa prise de parole, le Prince Albert II a cité un homme qui a eu une importance capitale pour le sport mais aussi et surtout pour le mouvement olympique, cher au Souverain. "Pierre de Coubertin disait du sport qu'il va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher et la difficulté pour la vaincre. Je suis persuadé que nos athlètes s'inspireront de ces mots en faisant honneur aux couleurs de notre pays en faisant preuve d'une combativité sans faille et d'un comportement exemplaire", a-t-il déclaré, avant de conclure "qu'au-delà des victoires et des déceptions, une participation olympique vient récompenser de nombreux sacrifices et des années d'entraînements. Elle permet également aux athlètes de s'inscrire dans un événement dont la dimension les dépasse et qui les marquera à jamais. Je vous souhaite de profiter pleinement de cette expérience qui vous attend." 

Egalement président du COM et olympien (5 participations aux Jeux d'hiver en bobsleigh), le Prince a souligné qu'il était important "qu'à l'issue de vos compétitions respectives, vous n'ayez aucun regret, que vous donniez le meilleur de vous même mais aussi en partageant des expériences avec d'autres athlètes et personnes du monde entier dans cette fraternité olympique qui nous est si chère." 

10e aux Jeux d'hiver

Créés en 1924 (Chamonix), les Jeux Olympiques d'hiver ont accueilli la première délégation monégasque en 1984 à l'occasion des 14es Jeux qui avaient eu lieu à Sarajevo. Depuis, jamais une édition ne s'est tenue sans que des représentants de la Principauté n'aient participé. Pyeongchang marque donc la 10e participation d'affilée de Monaco, ce qu'a souligné la secrétaire générale du COM, Madame Yvette Lambin-Berti, lors de son discours en ouverture de la présentation des athlètes. "Cette 10e participation consécutive de nos athlètes aux Jeux d'hiver est une démonstration de notre résilience, de notre capacité à forger un nouveau destin commun." Elle a également évoqué l'importance du sport dans le monde actuel, soulignant  "qu'à la civilisation du moindre effort, le sport offre la civilisation du dépassement de soi, tant sur le plan de l'éthique que sur le plan physique. Le sport, de nos jours, est devenu un véritable fait social qu'il serait vain de nier." Des mots forts qui auront forcément une résonance tout au long du séjour des olympiens monégasques. 

Des olympiens qui sont très bien entourés, comme l'a souligné Yvette Lambin-Berti. "Il convient d’y associer également le talent et la compétence des entraîneurs, des techniciens et de tout l’encadrement qui accompagnent nos athlètes. Sans oublier la qualité et le professionnalisme de toutes celles et de tous ceux qui les entourent, dont la quasi-totalité sont des bénévoles."

Rudy Rinaldi porte-drapeau

Chg 1691

Lors d'une présentation d'athlètes, c'est souvent le moment qui arrive en dernier. Celui que les sportifs eux-mêmes attendent. Tous espérant, dans un coin de leur tête, se voir attribuer cet honneur. Celui d'ouvrir la voie lors de la cérémonie d'ouverture, en tête de leur délégation, drapeau du pays dans les mains. Et comme toujours, c'est le Prince Albert II qui a dévoilé le nom de l'heureux élu pour Pyeongchang. Après avoir vécu une première édition dans la peau du remplaçant il y a 4 ans, Rudy Rinaldi est donc titulaire cette année. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, c'est également lui qui sera le porte-drapeau de la délégation monégasque. Il ouvrira donc la voie aux siens le 9 février dans le stade olympique avant d'inscrire son nom au panthéon des olympiens. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le COM aux petits soins

Ils sont les petites mains qu'on ne voit pas, ceux qui assurent le bon déroulé des choses. Depuis Monaco ou sur place, ils seront encore et toujours là pour assister et assurer la diffusion d'informations sur les athlètes. Leur état de santé, leurs performances, leurs joies, immortaliser certains instants, assurer la logistique. Bref, tout ce qui permet aux athlètes d'arriver et de se trouver dans les meilleures conditions pour les Jeux Olympiques. Eux, ce sont les membres du Comité Olympique Monégasque qui œuvrent au quotidien depuis le 5e étage du stade Louis-II.  Stephan Maggi, Sébastien Scoffier, Aurore Deloose, Mathias Raymond, Christine Remen, la maman du groupe, tous apportent leur pierre à l'édifice olympique monégasque.