Marco Muratori : "ils ont été excellents"

Du 14 au 25 mars dernier, la délégation monégasque Special Olympics a participé aux 11e Jeux Mondiaux d’Hiver. Avec 11 titre mondiaux, 9 médailles et 9 de bronze, les athlètes ont battu un record de récompense en Autriche.

Les Jeux Special Olympics se succèdent mais ne se ressemblent jamais. "C'est toujours une expérience unique. Je garde des souvenirs de chaque événement." Marco Muratori est directeur de la section monégasque depuis plus de vingt ans et ces olympiades d'hiver garderont une place toute particulière dans sa mémoire. Cette année, les athlètes du SO Monaco ont fait bonne fortune. Ils ramènent plus du double de médailles qu'il y a quatre ans en Corée du Sud. Avec 11 titres mondiaux, 9 médailles d'argent et autant en bronze, "le record sera bien difficile à battre", lâche le directeur, encore sous le coup de l'émotion. La délégation monégasque composée de 22 athlètes et de ses accompagnants s'est envolée pour l'Autriche le 14 mars dernier. 

17390774 1539067879439079 547654026581281306 O

"Nous avons atterri à Weitra qui était notre ville d'accueil. Les gens étaient très sympathiques et chaleureux. Nous avons assisté à une cérémonie de gala organisée par le Rotary Club et l'Ambassade, les jeunes se sont éclatés. C'était une très belle fête", se remémore Marco Muratori. Une manière de se relaxer avant les grandes épreuves qui les attendaient. "C'est très éprouvant pour eux. Malgré la maladie ce sont des compétiteurs avant tout", tient à rappeler le directeur. Les athlètes ont pu compter sur le soutien de la Princesse Charlène qui avait fait le déplacement pour être présente à la cérémonie d'ouverture. "Nos petits gars ne savaient pas que la Princesse serait là. Vous n'imaginez même pas leurs réactions. Elle a pris deux jeunes par la main et a défilé avec eux. Un beau moment." Solidarité, respect, cohésion… tout un tas de termes qui prennent tout leur sens lors des Jeux Special Olympics.

L'osmose

La bonne entente du groupe est un des éléments clés de la réussite. "Il y avait une telle osmose dans notre délégation, qu'elle en est presque indescriptible. Je prends un exemple. Lorsque nous mangions, il n'y avait pas de petits groupes. Ils ne s'asseyaient jamais à côté de la même personne. Ça tournait tout le temps. Ils s'appréciaient tous", explique Marco Muratori avant d'ajouter, "même dans les équipes que nous avons tout au long de l'année comme le foot, il n'y a pas autant de cohésion. Et je pense que cette osmose a fortement agi sur les résultats." Car oui, ces athlètes ne sont pas des spécialistes des sports d'hiver toute l'année. Certains pratiquent la natation, d'autres la course à pied et bien d'autres disciplines en compétition le reste du temps. 

17504651 10212551156675573 4831351878847851643 O

"Il a fallu faire des choix et ce n'est pas toujours évident. C'est difficile de décider qu'un tel viendra et qu'un autre restera à Monaco. C'est une aventure exceptionnelle à laquelle nous aimerions qu'ils participent tous. Mais ce n'est pas possible nous devons respecter un certain quotas d'athlètes." Ils étaient des milliers issus d'une centaine de nations différentes à participer à l'événement, avec un seul et unique but, se surpasser. Sur onze jours de compétition, les Monégasques ont pris part à trois disciplines (ski alpin, ski de fond et raquettes) dans lesquelles ils ont excellé après des mois d'entraînement.

Une longue préparation

Au-delà de toute l'organisation administrative, logistique et financière que demande un tel déplacement, la préparation physique importe également. Pour tirer le meilleur des ces athlètes, il faut savoir faire preuve d'imagination. Et les encadrants du SO Monaco n'en manquent pas. Il n'est pas toujours évident pour la délégation du Rocher de pouvoir s'entraîner sur la neige.  

17492330 10212621441988783 6581380352899249458 O

"La préparation est assez chaotique", admet le directeur, "les gens viennent me voir et me demandent : "comment vous faîtes pour vous entraîner ?" Ma réponse est toujours prise pour une blague. Bien-sûr nous organisons des stages de ski, mais ce n'est pas toujours évident. Cette année, nous avons eu la chance de pouvoir en organiser trois. Ce qui est assez exceptionnel. Sinon, nous demandons également aux parents de contribuer à la préparation de leurs enfants s'ils ont l'occasion d'aller skier. Nous avons aussi développé un autre type d'entraînement. C'est sur le sable et avec des raquettes qu'ils s'entraînent. Les sensations sont assez semblables à celle de la neige. Et souvent, les gens rient quand je leur dis ça, mais c'est vrai. Et maintenant, d'autres délégations copient notre manière de faire." L'entraînement aussi loufoque soit-il a vraisemblablement porté ses fruits. Dans ces Jeux mondiaux, les victoires se sont accumulées, avec en prime, de belles histoires à raconter.

La surprise dorée

Sur Facebook, Marco Muratori publiait au fur et à mesure les résultats de ses "petits gars". Sur les photos, les athlètes arborent leur précieux sésame, le sourire aux lèvres. Les récompenses se sont succédées pour le plus grand plaisir de tous, "tout le monde est reparti avec quelque chose. Même si la remise d'une médaille est vue comme la récompense ultime, le dépassement de soi est tout aussi important. Cette année, ils ont été excellents." Les nouveaux ont montré de quoi ils étaient capables et les anciens ont confirmé. Toutes les performances pourraient être racontées tant en chacune d'entre elle il y a quelque chose de beau. Mais le directeur du SO Monaco a dû faire un choix, et c'est celles-ci qu'il a décidé de d'évoquer. 

17308702 10212510320294689 5079784417146864135 N

Alors qu'un des participants monégasques a dû déclarer forfait, Eric Hernandez âgé de 53 ans rejoignait le groupe. "C'est un très bon nageur et coureur, nous savions que sportivement, il pouvait apporter à la délégation. Seulement, Éric n'avait jamais pris l'avion, ni trop voyagé. Lorsque j'ai annoncé à sa maman qu'il viendrait avec nous en Autriche, elle n'a pas caché son étonnement. Elle a même ri. Elle ne me croyait pas." En raquette, discipline dans laquelle, les Monégasques ont empoché le plus de récompenses (14), le quinquagénaire a obtenu l'or. "Il a fini deuxième du 200m, mais suite à une réclamation du vainqueur pour faux départ, il termine sur la plus haute marche du podium. "Quand j'ai dit à la maman d'Eric ce que son fils avait accompli, j'ai ressenti beaucoup d'émotion. Je lui ai même envoyé une photo. Sa victoire est l'un des moments forts de cette compétition."

Un trio en or 

Difficile également de ne pas mentionner l'énorme performance réalisée par Rabab Bechti, Agnes Danna et Khadija Danziger. Trois fois femmes, trois personnalités, trois médailles. En une journée, elles ont tout raflé sur le 100m raquette. "Qu'est ce que c'était bon", se souvient Marco Muratori. Au micro de Monaco Info, bras dessus bras dessous, chacune d'elle s'est exprimée sur sa victoire. 

17493030 10212621441508771 7706930850562149707 O

Si Rabab, nouvelle dans l'équipe remercie ses coachs et toutes les personnes qui l'ont soutenu, Khadija est fière d'avoir remporté cette médaille pour Monaco. Agnes qui n'avait pas réussi à obtenir de médaille aux précédents a pris une belle revanche sur le passé. "J'étais vraiment triste en Corée du Sud. Je suis vraiment contente d'avoir remporté cette médaille à la fois pour l'équipe est pour moi." Ornés de médaille, c'est avec des souvenirs et aucun regret car comme le rapporte le Marco Muratori, "il n'y a eu que des choses positives cette année", que les Monégasques sont revenus sur le Rocher.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les médailles :

Ski Alpin :
Or : Denis Lupu, Lucas Brenna
Argent : François Dewisme, Alain Jobert, Stapffer Nathalie, Stapffer Nathalie, Elsa Clément
Bronze : Alain Jobert, Yann Bouvry, François Dewisme

Ski de fond :
Or : Philippe Calmes, Eric Bruno, Philippe Calmes, Thibaut Niale
Argent : Desbordes Gael
Bronze : Thibaut Viale

Raquette :
Or : Rabab Bechti, Khadija Danzinger, Agnes Danna, Stephane Polin, Eric Hernandez, relai 4x100m
Argent : Clement Collen, Khadija Danzinger, Agnes Danna, Gael Ranise,
Bronze : Stephane Mencorelli, Gregory Rossi, Sandra Franco, relai