Au pays du matin calme

A Pyeongchang avec la délégation monégasque

Du 9 au 25 février, le district de Pyeongchang accueille les 23e Jeux Olympiques d'hiver. Comme souvent réparties sur deux sites (un montagneux et un côtier), les installations créées pour l'occasion accueilleront plusieurs milliers d'athlètes.

Après Sotchi et la Russie il y a quatre ans, direction la République de Corée et le district de Pyeongchang pour 2018. La troisième tentative aura ainsi été la bonne pour cet arrondissement de la province de Gangwon, situé à 180 km de Séoul, la capitale de la Corée du Sud. Implantée au cœur de la chaîne des monts Taebaek, situés sur le flanc oriental de la péninsule coréenne, Pyeongchang est une zone montagneuse dont plus de la moitié de sa superficie est perchée à 700 m d'altitude. Plus célèbre centre de sports d'hiver du pays, la zone est néanmoins peu peuplée (un peu plus de 40 000 habitants). 

Ce sera d'ailleurs l'espace principal des Jeux, avec la ville de Gangneung, cité côtière dans l'est de la province de Gangwon, qui accueillera notamment les épreuves de glisse sur glace (à l'exception du bobsleigh et skeleton). Quant aux athlètes monégasques, ils seront basés à Pyeongchang, au cœur du village olympique qui abritera également les membres du CIO. "Nous serons au village montagne qui est près des pistes de ski et de bob", précise Sébastien Gattuso, chef de mission. 

Dans l'immeuble des Français

Comme souvent, la délégation monégasque sera installée avec ses homologues tricolores. "Nous avons un accord avec eux, notamment médical, ce qui nous permet d'avoir accès à leur matériel et leur staff même si nous aurons notre kiné avec nous", détaille l'ancien bobeur. Et le village olympique de Pyeongchang sera divisé en deux parties. Une accessible à toute personne détentrice d'une accréditation, où la presse pourra rencontrer les athlètes par exemple, où boutiques, restaurants et bars sont présents. Une autre réservée aux sportifs et aux Comités Nationaux Olympiques, comme l'explique Sébastien Gattuso. "Tout est clôturé de manière à ce que les gens qui ne doivent pas entrer ne puissent le faire. A l'intérieur, alcool et cigarettes sont interdits et les athlètes ont tout ce qu'il faut. Il y a d'ailleurs un portique de sécurité à passer pour entrer, à l'image de ce qu'on a dans les aéroports." 

Pyeongchang Athlete S Village3

Une fois la sécurité passée, les sportifs ont alors une petite ville à leur disposition. Salle de jeux, bars, espaces de restauration (accessible 24h/24), salles de sport mais aussi tout ce qui touche au médical. Que ce soit pour les contrôles anti-dopage ou en cas de blessure, tout est prévu avec une clinique digne d'un hôpital. Le tout à quelques minutes seulement de l'immeuble où réside la délégation sportive monégasque. Même si les bâtiments n'étaient pas complètement terminés lorsque Sébastien Gattuso s'est rendu sur place pour la réunion des chefs de mission, il a tout de même pu apprécier l'espace qui sera alloué aux Rouge et Blanc. "Cela va ressembler à un petit lotissement avec de grands immeubles. Tout l'intérieur restait à faire quand j'y suis allé mais on nous avait préparé un appartement témoin. 

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos