Jeux Athlétiques, 26e !

Les Jeux Athlétiques scolaires existent depuis près de 30 ans. Cette année encore le stade Louis-II a vu déambuler environ 300 têtes blondes le temps d'une demi-journée. L'objectif ? Participer à ce mouvement sportif, rattaché cette année à la journée olympique, initié par des professeurs de sport il y a 26 ans.

Des enfants qui courent, sautent, crient, rigolent, tous ensemble sur le tartan monégasque. Des enfants du même âge, tous réunis dans un seul et unique but : participer aux 26es Jeux Athlétiques. Une compétition, même si le but recherché n'est pas forcément la performance, qui rassemble chaque année tous les élèves de septième, ou CM2, des différentes écoles de la Principauté. Une sorte de passage de témoin dans leur vie scolaire, puisque cet évènement est un marqueur d'étape dans leur cursus, ces jeunes quittant le monde du primaire pour entrer ensuite au collège. Ils étaient ainsi plus de 300 à être réunis au stade Louis-II le 1er juin dernier.

Individuel et collectif 

Pour encadrer tout ce petit monde, bon nombre de professeurs d'éducation physique et sportive avaient répondu présent. Notamment Elisabeth Veuillez et Joëlle Bini, qui sont les grandes instigatrices de cette demi-journée d'athlétisme depuis sa création. Bien aidées par Jacques Candusso, qui était lui aussi un des piliers du mouvement du temps où il enseignait encore et qui met toujours la main à la pâte, ces deux professeurs maintiennent le cap d'une aventure débutée il y a 26 ans. L'objectif étant de créer une fête de fin d'année qui clôture le primaire avant d'entrer au collège, le tout autour du sport et des valeurs qu'il véhicule. Qu'elles soient in- dividuelles ou collectives, toutes les épreuves proposées étaient des disciplines d'athlétisme. Sprint sur 50 m, saut en longueur ou en hauteur, demi-fond avec une course de 600 m ou alors un relais mixte de 8 x 50 m.

Esprit olympique 

Sur la piste ou en tribunes, la jeunesse monégasque donne le meilleur d'elle-même. Car les élèves qui ne courent pas, ou plus, prennent place dans les travées du stade pour encourager leurs petits camarades encore en lice. Si l'esprit est au partage et à la bonne humeur, la compétition ne reste jamais bien loin dans la tête des enfants. La remise des médailles prévue à l'issue des épreuves n'y étant sans doute pas pour rien. C'est aussi une bonne manière pour eux de mettre en pratique tout ce qu'ils ont appris dans l'année. Certains élaborent même des tactiques afin de terminer en tête, notamment dans les courses, montrant ainsi que leurs enseignants ont fait du bon travail tout au long de l'année et de leur jeune scolarité. Une fois les épreuves terminées, tout ce petit monde a eu droit à une collation sur le tartan monégasque, avant que les concernés ne reçoivent leur récompense. Premiers, deuxièmes et troisièmes des différentes compétitions ont ainsi pu monter sur la "boîte", comme l'appellent de nombreux athlètes, ou plus communément nommé podium, et y recevoir leur médaille. Et comme l'esprit sportif et olympique était présent, tous ont eu droit à un diplôme. Ces Jeux Athlétiques scolaires étant associés à la Journée Olympique Mondiale (JOM), qui a eu lieu le 23 juin (voir encadré), ils ont reçu un diplôme attestant de leur participation à la JOM de la part du Comité Olympique Monégasque.

Sensibilisation

Au cours de cette journée, les enfants ont également pu être sensibilisés à la lutte contre le dopage. Grâce à la présence du Comité Monégasque Antidopage, présidé par Philippe Orengo, les docteurs Jack Michel et Richard Mañas ont pu expliquer à ces athlètes en herbe quels étaient les risques liés à la prise de médicaments ou substances qui ne seraient pas recommandés dans le cadre de la pratique sportive. En récompense (encore une !) de leur attention aux conseils prodigués par le duo qui officie au centre médico sportif, les petites têtes blondes sont reparties avec un frisbee grisé du logo du CMA. De quoi leur laisser un bon souvenir de cette explication et, pourquoi pas, de découvrir une nouvelle discipline sportive.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Journée Olympique Mondiale

La Journée Olympique Mondiale a vu sa pre- mière célébration le 23 juin 1948. L'objectif était de commémorer la naissance du mouvement olympique moderne, lui-même lancé à partir de 1894. En 1978, la Charte Olympique décide de recommander que chaque Comité national olympique organise une JOM afin de promou- voir ce mouvement. Une célébration qui s'est petit à petit transformée en fête mondiale de l'olympisme. C'est en 1987 qu'une course de 10 km a été lancée par la Commission du sport pour tous du CIO. Autre moment marquant lié
à la JOM, l'introduction des piliers "bouger, apprendre et découvrir" en 2009 afin d'élargir le champ des activités proposées pour célé- brer la Journée Olympique.