L'olympisme célébré

Dans le cadre de la Journée Olympique Mondiale, le Comité Olympique Monégasque a remis des récompenses à ses représentants. Dans l'antre du Fairmont, tous ont profité de cet instant de partage au cours duquel ils ont pu recevoir leur prix des mains du Prince Albert II.

Comme à son habitude, le Comité Olympique Monégasque a montré une fois de plus qu'il savait prendre soin de ses athlètes. Réuni au Fairmont pour sa remise des prix, et sous la houlette de son Président, le Prince Albert II et de sa secrétaire générale, Madame Yvette Lambin-Berti, le COM a pu récompenser différents acteurs de l'olympisme. Qu'ils soient athlètes ayant participé aux JO, aux Jeux Méditerranéens, aux FOJE (Festival Olympique de la Jeunesse) ou qu'ils s'apprêtent à y prendre part, membres du staff, que ce soit technique ou médical, mais aussi les présidents de fédération, chacun a été mis à l'honneur.

Valeurs olympiques

La soirée s'est ouverte avec le discours d'Yvette Lambin-Berti, suivie par le Prince Albert II. Tous deux ont souligné l'importance des valeurs olympiques au cours de leur prise de parole. Si la secrétaire générale du COM, également ambassadeur auprès de l'UNESCO, a rappelé que "aucune victoire n'est individuelle. Quel que soit son talent, quel que soit son mérite, quel que soit son effort, chaque fois qu'il y a un succès ou défaite, il y a toujours une participation d'autres personnes à cette réussite ou à cet échec. En tant qu’athlètes, vous devez votre parcours bien sûr à vous-même, mais vous le devez aussi à tous ceux qui vous ont accompagnés." Le Souverain a rappelé que "les valeurs olympiques sont celles qui contribuent à inculquer les valeurs éthiques de la vie" et en a également profité pour revenir sur son engagement environnemental et l'a associé au "mouvement olympique qui doit lui aussi considérer les menaces environnementales. Le CIO a d'ailleurs fait des questions de durabilité un de ses objectifs." 

Sport Propre

Le Prince Albert II a aussi insisté sur un point, rejoint par la secrétaire générale du COM, ainsi que les membres du Comité Monégasque Antidopage, présents sur place, il faut que les athlètes soient propres. "Le sport favorise la santé mais il faut faire attention aux dérives. La lutte contre le dopage progresse et nous devons avoir une tolérance zéro sur ce point." C'est d'ailleurs à l'occasion de cette soirée que le site internet du CMA a été officiellement lancé par le Prince (www.onad-monaco.mc). Avant de passer à la remise des prix et récompenses, le Souverain a rappelé à ceux qui avaient déjà pris part aux JO qu'ils faisaient "partie de la famille des Olympiens. Vous l'êtes pour toujours et c'est ça qui est important."

Récompenses

Est ensuite venu le moment de la remise des prix. Appelés un à un à rejoindre le Souverain et Madame Yvette Lambin-Berti, certains athlètes, membres des staffs techniques et médicaux mais aussi présidents de fédération ont eu droit à un prix. De même que certains anciens représentants de l'olympisme monégasque. Les sportifs ayant pris part aux Jeux de Sotchi (Alexandra Coletti, Patrice Servelle, Sébastien Gattuso) ont ainsi eu droit à l'épingle du CIO, tandis que Cédric Bessi, Yann Siccardi (judo) et Victor Langelotti (cyclisme) ont été récompensés pour leur participation aux premiers Jeux Européens de Bakou. Marie-Charlotte Gastaud (athlétisme) a quant à elle reçu un prix pour avoir pris part au Festival olympique de la jeunesse européenne de Tbilissi en 2015, de même que les nageurs Claudia Verdino, Dorian Viora, Marine Le Berrigaud et Théo Chiabaut. Plusieurs membres des staffs techniques et médicaux, à l'image de Marcel Pietri et François Bick, Frédéric Choquard, Michel Pou ou Serge Torreilles ont eux aussi été distingués, de même que certains présidents de Fédération. 

Surtout, le COM a remis ses médailles de bronze, argent et or. Sur la troisième marche du podium, Robert Prat, historique maître d'armes du club l'Escrime et le Pistolet de Monaco, et ce depuis 1986. Au rang des médaillés d'argent, ont été primés Bernard Fautrier, président de la Fédération Monégasque d'Athlétisme, Edouard Doria, son homologue au cyclisme, le Colonel Luc Fringuant, maître Michel Perrin, maître d'armes de 1987 à 2016, ainsi que Madame Yvette Lambin-Berti. La médaille d'or a été remise à Francis Boisson, ancien trésorier général du COM et ancien athlète. Il avait d'ailleurs pris part à sa première olympiade en tant que tireur, c'était en 1960 à Rome.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos