Cinq Monégasques aux JOJ

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été débutent aujourd'hui à Buenos Aires avec la cérémonie d'ouverture. Cinq Monégasques y participent et seront présents dans trois disciplines : l'athlétisme, la natation et le beach-volley.

Pour leur troisième édition, les JOJ se déroulent cette année du 6 au 18 octobre. Et c'est Buenos Aires qui a été choisie pour accueillir cette édition. Parmi les quelque 4 000 athlètes présents, cinq monégasques sont de la partie. Claudia Verdino (16 ans) et Emilien Puyo (15 ans) en natation, Charlotte Afriat (15 ans) en athlétisme et la paire Ludovic Palmaro (17 ans) et Olivier Lantieri (16 ans) en beach-volley. 

Cinq jeunes qui ont décroché leur billet pour cette grande compétition qui réunit les meilleurs athlètes de moins de 18 ans et qui vont porter fièrement les couleurs de la Principauté de Monaco. "Nos jeunes sportifs vont connaître leurs premiers pas en tant qu'Olympiens. Au-delà de la confrontation sportive, ces Jeux constituent un formidable rendez-vous avec l'esprit olympique et ses valeurs", a d'ailleurs déclaré à leur sujet Yvette Lambin-Berti, secrétaire général du Comité Olympique Monégasque. Et d'ajouter que "nos jeunes athlètes vont vivre une aventure exceptionnelle et unique en son genre, tant sportivement que humainement. Il faut leur souhaiter que ces Jeux constituent la première étape d’une longue carrière dans l’univers olympique."

L'émerveillement avant la compétition

Arrivés sur place depuis quelques jours, athlètes, coaches et membres de la délégation ont pu commencer à prendre leurs marques tout en découvrant les installations prévues pour l'occasion. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'enthousiasme l'emporte avant la cérémonie d'ouverture. "Je ne m'attendais pas à ça, c'est géant", a d'ailleurs confié Emilien Puyo au COM. Il a été rejoint par Claudia Verdino, déjà passée par les championnats du monde, "mais là c'est un format qui n'a rien à voir.

Joj  2     Beach Volleyeurs

Pour les volleyeurs, Olivier Lantieri a de son côté souligné la qualité des infrastructures, "on est impressionné, on n'imaginait pas ça, du coup on ressent une certaine pression supplémentaire", tandis que son partenaire Ludovic Palmaro a insisté sur le "partage qu'il existe déjà avec toutes les autres nations alors que nous ne sommes ici que depuis quelques jours.

Installation et haut niveau

Placés sous la houlette de Mathias Raymond, qui officie comme chef de mission, les athlètes monégasques peuvent compter sur celui qui a pris part à deux éditions des JO en tant qu'athlète (Pékin, 2008 et Londres, 2012).  Arrivé avec quelques jours d'avance sur les sportifs, il a cependant dû "essuyer quelques plâtres au niveau des appartements qu'on occupe, mais c'est normal, le village des athlètes est neuf. Grâce à la réactivité du comité d’organisation, on a pu rapidement résoudre ces problèmes. On est bien installés. Je sens nos athlètes curieux, de par l’événement unique qui demande beaucoup d’attention. Le flot de personnes est en effet permanent, il y a du bruit, de la musique, l’animation est constante au quotidien… Il faut savoir appréhender cet environnement au mieux."

S'ils ont pu profiter des premiers jours pour découvrir l'univers dans lequel ils vont évoluer au cours des prochains jours, ils ont également commencé à travailler les derniers réglages, comme l'explique Michel Pou, entraîneur des deux nageurs. "Claudia et Emilien prennent leurs marques et doivent monter en puissance avant le jour J.  Nous avons déjà vu des très belles choses, avec des installations de grande qualité. Le contexte est exceptionnel, puisqu’un recordman du monde (50m dos) sera présent pour ces Jeux. C’est dire le niveau."

De quoi assurer le spectacle et une compétition de haut vol pour les jeunes monégasques. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le Prince Albert sera présent

Comme c'est souvent le cas, le Prince Albert II sera présent lors de cette compétition. Président du COM, il est également membre du CIO et assistera de fait au premier forum "Olympisme en action". Un exemple concret de la mise en place des réformes préconisées par l'Agenda 2020 qui avait été voté à Monaco en 2014. Le Souverain prendra également part à la session du CIO qui se tiendra en marge de ces JOJ.