Le Roca Jet Club au service des jeunes

Depuis de nombreuses années, le Roca Jet Club s'investit un maximum auprès des jeunes, notamment avec l'association Les Enfants de Frankie et le Pass'Sport Culture.

Les initiatives ne manquent pas ! Tous les ans, les bénévoles du Roca Jet Club se plient en 4 pour initier les adolescents à la pratique du jet ski. Et tout a débuté en 1995, 3 ans seulement après la création du club, avec le pass'sport culture. Grâce au Gouvernement Monégasque, les pitchouns de la Principauté (de 13 à 21 ans) peuvent se construire un programme de loisirs personnalisé. 

Avec leur carte, ils ont accès à quelque 50 activités pendant 1 ou 2 mois (en fonction de l'abonnement qu'ils choisissent). Et le jet ski en fait partie. Tous les mercredis matin en juillet et en août (exception faite le 15 août en 2018), le Roca Jet Club accueille 16 élèves par séance pour une initiation : "il y a deux ateliers différents en fonction de l'âge. Pour les 14-15 ans, on organise des baptêmes en tandem avec un moniteur sur un jet à selle (possibilité accueillir 2, 3 ou 4 personnes). Les plus de 16 ans découvrent comment fonctionnent les machines et les testent, accompagnés par un bénévole", explique Jean-Pierre Bessero, un moniteur du club.

36971841 1884494418238947 2542884238554824704 N

Chaque année, l'activité rencontre un véritable succès et parfois tout le monde ne peut pas être satisfait. "On est déjà complet pour les deux mois, c'est impressionnant. Les gamins adorent toutes les pratiques liées à l'eau comme la plongée ou le jet ski. Il nous est arrivé de voir des gens qui n'étaient pas inscrits essayer de venir en douce", plaisante le moniteur.

Aider les enfants malades

En parallèle, le Roca Jet Club aide depuis 2006 l'association des Enfants de Frankie, qui soutient les jeunes malades, handicapés ou défavorisés de Monaco. Tous les premiers week-end de juin, plus de 70 membres de l'association viennent au Port de Fontvieille pour découvrir le jet-ski grâce à des baptêmes ou des tours en bouées tractées. 

"C'est toujours un réel plaisir de les accueillir, on voit dans leurs yeux qu'ils sont heureux d'être là. La plupart du temps, ils nous disent "c'est trop court !" Évidemment, chaque caractère est différent, parfois on ne sort pas du port car certains ont peur. Mais le plus important, c'est qu'on leur fasse plaisir", confie Jean-Pierre Bessero. Il souhaiterait faire plus de journées comme celle-ci mais il faut pouvoir mobiliser suffisamment de personnes. 

36382779 1867237173298005 5319941522995544064 N

"L'organisation d'une seule journée nous demande une montagne de travail. La plus grosse tâche est de vérifier tous les jets, ce qui prend énormément de temps, surtout quand on est peu nombreux. Pour vous donner une idée, la journée avec l'association des Enfants de Frankie nécessite une vingtaine de bénévoles. Tous les mercredis pour le pass'sport culture, on doit être au moins 4 ou 5."

L'engagement associatif ne se limite pas aux Enfants de Frankie. Depuis 2 ans, une collaboration est née avec le Yacht Club de Monaco . Le 30 juin dernier, pendant la traditionnelle Fête de la mer, le Roca Jet Club a organisé des baptêmes de jet-ski pour les plus jeunes, qui ont pu également assister à une démonstration de la part de Michel Torre, membre de l'équipe compétition. "Ils ont tous adoré", se souvient le moniteur.

Possibilité d'intégrer l'équipe compétition

Ces activités auprès des enfants n'ont pas seulement pour but de faire découvrir la discipline, il faut aussi les sensibiliser à la sécurité. C'est pour cela qu'une école de pilotage a été créée en 2010. Pendant 7 jours (première semaine de septembre), une vingtaine de jeunes, âgés de 16 à 20 ans, apprennent à piloter et contrôler un jet à bras, "qui demande beaucoup plus d'efforts physiques qu'un jet à selle (le jet à bras se conduit debout). Dès les premiers essais, on a souvent vu des élèves dans l'eau dès le départ", poursuit Jean-Pierre Bessero. 

En plus du pilotage, les bénévoles leur enseignent comment s'occuper de l'engin, en insistant bien sur les consignes de sécurité à respecter, et les poussent à s'investir dans la vie associative. Les plus motivés et performants d'entre eux peuvent même intégrer l'équipe compétition, dirigée par Michel Torre, qui s'entraîne toute l'année dès que la météo le permet.  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos