"J’ai compris de quoi j’étais capable"

Lisa Caussin-Battaglia vient de terminer les championnats du monde d’Aquabike UIM avec une quatrième place honorable. De quoi lui donner l’envie de confirmer sa progression en 2018.

Sa saison avait mal débuté. “Un mauvais choix” admet-elle. Mais quel choix ? Lisa Caussin-Battaglia a souhaité garder son ancien jet-ski alors que toutes ses concurrentes étaient passées à la nouvelle génération. Le tout nouveau Kawasaki 1500. Du coup, des performances bien en dessous ne lui ont pas permis de débuter ses Championnats du Monde comme elle le souhaitait. Puis il y a eu le championnat de France. “Une belle deuxième place en participant à seulement deux des quatres épreuves” reconnaît la monégasque. De quoi la mettre en confiance avant la reprise des Championnats du monde UIM d’Aquabike. LE grand rendez-vous de l’année.

Après le passage à la nouvelle bécane, les résultats sont bien meilleurs. Lisa termine même 4e du classement final. Une place qui lui laisse un double sentiment. “Je suis très contente car mon objectif était d’intégrer le Top 5. Je suis donc très satisfaite de cette place. Mais il est certain que j’ai des regrets de ne pas avoir fait mieux lors de la première épreuve. Je finis vraiment pas loin de la troisième place et j’aurais pu espérer quelque chose si j’avais été plus performante au début.”

Un déclic pour la suite

Cette quatrième place, c’est surtout une prise de conscience. De confiance aussi. Elle s’est prouvée qu’elle était en capacité de terminer dans le top 5, “comme mon entraîneur Michel Torre me le répétait tout au long de l’année. J’ai compris de quoi j’étais capable.” Et elle n’a qu’une envie, c’est de le prouver sur les prochaines compétitions.

Img 1533

Avant de se focaliser sur la saison qui vient, la monégasque a fait un petit break bien mérité. “Après le championnat, ça été repos ! J’ai pu profiter vraiment de ma famille et de mon copain. Bon, avec un petit peu de ski et de snow tout de même !” Histoire d’être gonflée à bloc avant de reprendre son quotidien. La reprise des cours, la préparation de son concours de l’enseignement en philosophie, le retour à l’entraînement… ce sont tous les fronts sur lesquels va devoir être Lisa Caussin-Battaglia en ce mois de janvier.  

L'avenir est encore flou

Pour l’année 2018, difficile de se fixer de réels objectifs. Les calendriers des championnats nationaux et européens n’ayant pas encore été annoncés, l’enfant de la Principauté ne peut pas encore prendre de décisions. Mais elle a déjà ses petites idées en tête. “Pour le Championnat de France, c’est simple. Je vise la première place. Après avoir fini troisième puis deuxième lors des deux dernières éditions, cela est normal.” Et le Championnat du monde dans tout ça ? Lisa compte bien y être. “Je me suis présentée pour y participer une nouvelle fois. Je suis déterminée et j’espère que ma candidature va être acceptée.” Si c’est le cas, elle aura le même objectif que l’année précédente. “Finir dans le top 5 mondial.”

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos