Alexandra Coletti, le retour de la battante

Revenue sur les pistes en décembre suite à sa grave blessure au talon aux Jeux de Sotchi, la skieuse monégasque Alexandra Coletti a réalisé une jolie performance en descente à Beaver Creek.

Difficile de parler ski à Monaco sans évoquer Alexandra Coletti. La Monégasque a fait son retour sur les pistes il y a tout juste deux mois. Ce retour sur les pistes, c'est une nouvelle victoire qu'elle a gagné contre son corps. Car il fait suite à une nouvelle blessure. Flashback. Les Jeux d'hiver de Sotchi battent leur plein, et la grande sœur de Stefano va s'élancer pour sa troisième course. Alors qu'elle dévale le dénivelé à toute allure, elle chute lourdement à 100 km/h. Bilan, un talon brisé, et une longue période de rééducation et de souffrance à venir.

Après une opération réussie, la partie la plus dure arrive, avec la rééducation. "Ça a été très difficile, j'ai énormément souffert car cela m'a pris quatre mois et demi pour à nouveau marcher normalement", raconte la skieuse. "Supporter la douleur pendant cette dernière année a vraiment été la chose la plus dure," confie-t-elle. Mais à force de persévérance et de volonté, les étendues blanches ont fini par s'ouvrir de nouveau à elle.

Reprise difficile

"La reprise a été assez compliquée, et les premières sorties sur les skis ont été très difficiles." La faute notamment à de grosses douleurs à la cheville à chaque appui dans les virages. Dans ces conditions, "le mental est la chose fondamentale pour revenir", confirme Alexandra Coletti. C'est d'ailleurs là une de ses caractéristiques, elle qui joue régulièrement de malchance à ce niveau-là. Mais pas question pour autant de tomber dans le fatalisme. 

1507643 10152976446285289 7481950023917483597 N

"Les blessures font partie du jeu. Il y a des athlètes qui ont peu de blessures et d'autres plus. Moi je fais partie de ce groupe-là". Les sportifs connaissent souvent une certaine appréhension lors de leurs retours. Cependant, chez la Monégasque, c'est plus au niveau de la confiance que le come-back sur les pistes a été plus délicat à appréhender. "Je n'avais pas de réelle appréhension au niveau de la peur avant de reprendre, c'était plus au niveau de la confiance à cause du manque d'entraînement." Et le meilleur moyen pour combattre cela ? Enchaîner les kilomètres de glisse.

Top 10

Le retour sur les pistes s'est donc fait en décembre dernier, avec une 43e place à Lake Louise. Et malgré une année compliquée, l'ambition de la jeune femme est intacte. "Aujourd'hui, l'objectif est de revenir à haut niveau pour rivaliser avec les 30 meilleures du monde. Actuellement, mes résultats et mon ski évoluent à chaque course. Il ne me manque que la continuité." En témoignent les résultats des différentes courses, qui ont vu la Monégasque se classer entre la 43e et la 28e place, lors de la descente de Cortina d'Ampezzo. "C'est ma course préférée, les dolomites y sont magnifiques, la piste est technique, avec de gros sauts." 

Mais le meilleur résultat de sa saison, c'est à Beaver Creek, en Oregon, qu'Alexandra Coletti l'a obtenu. Alors qu'elle considère que cette course est la plus difficile du circuit, "c'est très raide, virage sur virage, la neige y est glacée et bosselée", c'est avec une belle 21e place, à égalité avec la maralpine Margot Bailet, qu'elle a terminé la course. Malheureusement, la confirmation le lendemain lors du super combiné n'a pas eu lieu, la faute à une sortie de piste. "C'est vraiment dommage, parce qu'au bout des 30 premières secondes, j'avais le meilleur temps, et au 3e intermédiaire, le 7e. Mais hier, j'ai pu démontrer que je pouvais rivaliser avec les 10 meilleures mondiales." 

Prochaine étape à Bansko en Bulgarie, le 1er mars. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :