Dossier

Société nautique de Monaco : Des rameurs à la pelle

Vous avez sûrement déjà remarqué la réserve de bateaux longs et étroits, sur le quai des États-Unis. Outriggers, yoles et autres yolettes attendent patiemment leurs rameurs sur le port Hercule. C'est de l'autre côté de la rue que loge la Société nautique de Monaco (SNM) et son école d'aviron.

Il faut se rendre au 3, avenue John Fitzgerald Kennedy, au nord du port. "On laisse les bateaux dehors. Et depuis le début, je suis étonné que personne n'y touche", lance Mathias Raymond, membre de l'équipe de compétition du club.

Afin de bien cerner l'"esprit rameur", Gilbert Vivaldi, le président de la Société nautique, nous avait donné rendez-vous au premier étage du bâtiment - le restaurant - avec pour appât un bon café servi à sa table, si nous arrivions en fin de déjeuner. Nous ne nous sommes pas fait prier et c'est là que nous avons retrouvé Mathias, son binôme Quentin Antognelli, ainsi qu'une ribambelle d'autres membres du club.

Le sport d'une vie

"Un café, un limoncello?", propose le président du club. "Juste un café…"

Le club compte 175 licenciés qui ont entre 12 et… "Oh certains ont plus de 80 ans. Ils viennent ramer en loisir. La pratique de l'aviron en mer est très agréable", explique Gilbert Vivaldi.

"On a une section compétition composée d'environ quarante jeunes chez les minimes, cadets, juniors et seniors. On établit des programmes d'entraînement très sérieux afin de les emmener au championnat de zone puis au championnat de France", poursuit-il.

Le Monégasque Mathias Raymond a côtoyé le haut niveau pendant huit ans en participant à deux éditions des Jeux olympiques (2008 et 2012), trois des Jeux méditerranéens (2005, 2009 et 2013), plusieurs championnats du monde ainsi qu'aux Universiades.

"On a aussi eu Philippe Squarciaficchi qui a ramé deux ou trois ans avec Mathias. Maintenant, c'est Quentin Antognelli qui prend la relève."

Cette année, un Français évolue également à haut niveau. Licencié à Monaco depuis un an, Romain Garcia, fils de Pascal, l'entraîneur, a déjà drôlement fait ses preuves. À 21 ans, le jeune homme qui s'aligne surtout en huit, détient déjà quatre titres de champion de France avec son ancien club de Bordeaux (en minime, cadet, junior et senior) et un titre de vice-champion de France avec les Monégasques Quentin, Mathias et Gaëtan Delhon.

"Il évolue au pôle France de Lyon avec Quentin. Pour certaines courses internationales, Romain représente la France. Pour les championnats de France en revanche, il concourt la SNM maintenant", précise Gilbert Vivaldi, rejoint par Jean-Louis Antognelli, ex-entraîneur.

"Ils font environ vingt heures d'entraînement par semaine", précise l'ancien coach. Le président fait les présentations. "Il a été notre entraîneur et conseiller sportif pendant des années. Il était au club avant moi. Et je suis arrivé en 1959…", taquine Vivaldi. "Fallait pas le dire ça, hein", s'amuse Jean-Louis Antognelli, père de Quentin.


Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos