Monaco Open : 12 victoires pour l'ASM

Les nageurs et nageuses de Michel Pou comptabilisent 27 podiums sur le week-end.

"Donner les moyens à ces jeunes de pouvoir à nouveau se situer et rêver."  Telle était la conviction de Michel Pou, entraîneur de l'AS Monaco Natation, il y a tout juste un mois, lorsque l'idée du Monaco Open a vu le jour. Cette compétition s'est déroulée le week-end dernier au Centre nautique Albert II et a réuni 113 compétiteurs, dont la championne d'Europe 2018 du 400m, Fantine Lesaffre. La plupart, voire la grande majorité, n'avait plus eu l'occasion de s'exprimer dans les bassins depuis longtemps. Correspondant à "un besoin de travailler dans le concret, que (nous) ressentions et qui devenait de plus en plus important", le Monaco Open s'inscrivait comme la compétition de lancement d'une série de "3 à 4 évènements" d'ici à la mi-juin. Et résonnait comme une très bonne répétition pour le Mare Nostrum, organisé les 29 et 30 mai : "C'était l'occasion de tester tout ce qui a été changé à la piscine grâce aux travaux réalisés, lesquels nous permettent d'avoir un outil extraordinaire. Il était important de remettre à niveau, aussi, l'ensemble de cette organisation pour le Meeting."

Giulia Viacava qualifiée pour les France Elite

Dans l'eau, il y avait ceux venus "valider un travail réalisé ces derniers mois" et ceux cherchant "à se confronter au meilleur niveau". Les licenciés de l'AS Monaco Natation ont remporté 12 des 34 courses du week-end, grimpant sur le podium à 30 reprises. Anaïs Arlandis a raflé la mise sur le 50 et 100 papillon, Pauline Viste et Lisa Pou se sont illustrées en nage libre (100m pour la première nommée, 400 et 800 pour la seconde), tandis qu'Adèle Blanchetière a été la plus rapide sur toutes les distances brasse (50, 100, 200). Chez les hommes, Abdoul Niane (50 NL), Marcus Sainton (50 brasse), Ryan Benaddad (50 papillon) et Simon Bachmann (200 papillon) se sont également imposés. Ce dernier, qualifié pour les Jeux olympiques sous bannière seychelloise, a signé "son meilleur temps de l'année", d'après l'entraîneur de l'ASM. Deuxième du 200 dos et troisième du 50 et 100 de la même spécialité, Giulia Viacava s'est qualifiée pour les championnats de France Elite. "Le bilan global est extrêmement positif, on peut noter les progrès de l'ensemble de la natation monégasque, analyse Michel Pou. Le but n'était pas d'être performant ici, mais de préparer les compétitions à venir."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :