Le  Monte-Carlo Fighting Trophy a tenu ses promesses

Vendredi 30 juin dernier se tenait le tout premier Monte-Carlo Fighting Trophy, organisé par l’Académie Internationale de Monaco de Kickboxing, Muaythaï et Krav-Maga. Le concept dérivé des "Fighting Masters" a une fois de plus trouvé son public.

C'est un concept qui se fait un nom dans le monde du kickboxing. Que ce soit version "Masters" ou version "Trophy", le "Monte-Carlo Fighting" a réussi en quatre éditions à faire sa place parmi les plus grands événements internationaux de la discipline. Preuve en était le plateau d'athlètes réunis vendredi dernier en salle Gaston Médecin, pour la première édition du Monte-Carlo Fighting... version "Trophy" !

Et comme à l'accoutumée, cette soirée était placée sous le signe du spectacle. Un véritable show à l'américaine en dehors comme sur les rings, puisque les organisateurs avait inscrits au programme pas moins de huit combats dont trois pour la ceinture Fighting Trophy, quatre championnats du monde WAKO Pro et le clou du spectacle une ceinture Fighting Masters - Coupe du Prince.

Ceintures éponymes

Et ce sont les combattants "amateurs" qui entraient en premier en piste, pour tenter de remporter la ceinture "Monte-Carlo Fighting Trophy", tout spécialement créée pour l'occasion. ""Beaucoup d'événements avec une certaine assise organisent une ceinture à leur effigie. De fait, de par la notoriété de notre manifestation, nous avons décidé de créer les nôtres. La MCFT’s Belt, lorsque l'un des deux combattants est un grand espoir, qui n'a pas encore de titres, et la MCFM Belt pour les athlètes confirmés qui pourraient figurer sur la carte du MCFM", nous expliquait Claude Pouget, le directeur technique de l’Académie Internationale de Monaco de Kickboxing, Muaythaï et Krav-Maga, à l'origine de cet événement, dans le dernier numéro de Code Sport MonacoEt ce sont deux victoires aux points - celles des Français Anthony Reccio et Loïc Beccaria - qui devaient ouvrir la soirée.

Un duo féminin était également aux prises pour une ceinture du Trophy. La jeune Mallaury Kalachnikoff, 20 ans et déjà championne du monde, n'aura pas fait dans la dentelle, en infligeant à sa concurrente italienne, Chiara Vincis (22 ans), un KO final dès 1er round, par un crochet dévastateur.

Grégory Grossi, champion du monde

Après les Fighting Trophy, qui mettaient aux prises ces talents prometteurs - mais pas encore champions du monde - , place aux choses sérieuses. Avec quatre championnats du monde, plus une duel pour la Masters ceinture et la Coupe du Prince, le public avait de quoi se mettre sous la dent. 

Après la victoire du double champion du monde français Giovanni Gross en poids coq, c'était au tour niçois Gregory Grossi, combattant malheureux des Fighting Masters 2016, de faire son retour sur les rings monégasques. Motivé par l'envie de prendre sa revanche, le champion du monde s’est brillamment imposé aux points, remportant par là-même un deuxième titre mondial face au quadruple champion du monde polonais Dawid Kaspersky, qui n'a pourtant rien lâché.

35 Gregory Grossi Dawid Kasperski Monte Carlo Fighting Trophy 2017

Du côté des poids cruiser lourd (- 94.100 kg), on note la victoire champion du monde Serej Maslobojev par jet de l’éponge au 4e round face au double champion du monde Stephane Susperregui, après un combat intense et puissant entre deux athlètes imposants et toniques.

Si l'on attendait de pied ferme le main event de la soirée, la rencontre entre les champions du monde Roman Kryklia et Fabrice Aurieng, ce sera finalement le combat entre le Français Eddy Nait-Slimani et le quadruple champion du monde hongrois Antoine Habash, qui aura retenu toute l'attention. La raison ? Une magnifique et puissance coup de pied retourné sauté au visage d'Eddy Slimani qui aura foudroyé au 2ème round son adversaire. Roman Kryklia, pour sa part, s’est finalement imposé par jet de l’éponge au 2ème round, remportant ainsi la ceinture "Monte-Carlo Fighting Masters" et la Coupe du Prince.

Notons que Claude Pouget a reçu "Promoteur mondial de Kickboxing des années 2013 et 2016" des mains de Joël Bouzou, directeur de l'association monégasque Peace and Sport, au nom de la WAKO PRO. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Résultats

Coupe de S.A.S Le Prince Albert II et Ceinture des Monte-Carlo Fighting Masters
K-1 rules . 3×3 mn . +100kg
Fabrice Aurieng (France . 123,600kg) vs Roman Kryklia (Ukraine . 100,400kg)
Vainqueur : Roman Kryklia par jet de l’éponge R2

Championnat du Monde WAKO Pro
K-1 rules . 5×3 mn . -94,100kg
Stéphane Susperregui (France . 92,700kg) vs Sergej Maslobojev (Lituanie . 92,600kg)
Vainqueur : Sergej Maslobojev aux points

Championnat du Monde WAKO Pro
K-1 rules . 5×3 mn . -64,500kg
Eddy Nait Slimani (France . 63,500kg) vs Antoine Habash (Hongrie . 64,400kg)
Vainqueur : Eddy Naït Slimani par KO 2

Championnat du Monde WAKO Pro
K-1 rules . 5×3 mn . -88,600kg
Grégory Grossi (France . 87,200kg) vs Dawid Kasperski (Pologne . 87,200kg)
Vainqueur : Grégory Grossi aux points

Championnat du Monde WAKO Pro
K-1 rules . 5×3 mn . -56,400kg
Elshad Alaskarov (Azerbaïdjan . 56,400kg) vs Giovanni Gross (France . 56,300kg)
Vainqueur : Giovanni Gross aux points

Ceinture du Monte-Carlo Fighting Trophy
K1-rules – 3x3 – 66.800 kg
Karim Jabri (France) vs Anthony Recio (France)
Vainqueur : Anthony Recio aux points

Ceinture Monte Carlo Fighting Trophy
K-1 rules . 3×3 mn . -60kg
Mallaury Kalachnikoff (France . 60,200kg) vs Chiara Vincis (Italie . 57,100kg)
Vainqueur : Mallaury Kalachnikoff par KO 1

Opening Fight
K-1 rules . 3×2 mn . -63,500kg
Loïc Beccaria (France . 63,400kg) vs Armando Castillo (Italie . 64kg)
Vainqueur : Loïc Beccaria aux points