Le festival des arts martiaux met la foule au tapis

C'est dans une salle Leyrit comble que le 19e festival des arts martiaux s'est déroulé le 6 juin. Au programme, des stars, des petits pleins d'entrain et des démonstrations, de la plus simple à la plus surprenante.

Plus de 1500 personnes ont assisté au deuxième plus important show d'arts martiaux en France, après celui de Bercy. Et pour cette 19e édition, de belles têtes d'affiche, dont notamment l'ancien champion du monde de kung-fu, Hoang Nghi - dont le papa Hoang Nam a été le pionnier et un grand maître en France - ou encore l'Equipe de France de karaté kata, récente championne du monde. 

La soirée a commencé par un vibrant hommage rendu au jeune Dylan 15 ans, champion de taekwondo percuté par un chauffard le 3 mai dernier. 

Img 2242 1

S'en sont suivies de multiples démonstrations. Il y en avait pour tous les goûts : du karaté, du kung-fu, en passant par le krav maga, le full contact, mais aussi le taekwondo ou encore le méconnu viet vo dao et surtout les arts martiaux acrobatiques qui ont époustouflé la foule. Au total, près d'une vingtaine de disciplines se sont succédées.  

Les jeunes karatékas du club "Essor Riviera Karaté", de Michel Clermont (organisateur de l'évènement) ont ouvert le bal avec des démonstrations de katas. Synchronisation, coordination, précision et concentration étaient à l'ordre du jour pour la centaine de petits Niçois, dans le souci de faire la meilleure impression possible. La relève semble bel et bien assurée.

Des performances à couper le souffle 

Les experts ont ensuite pris place sur le devant de la scène. Le plus reconnu, le "bodyguard" de 50 cent, le célèbre rappeur américain, Fred Maestro. Ce dernier a montré toute l'étendue de son talent, en présentant au public sa propre méthode de défense, le "Silat Defence System", avec l'aide de ses élèves. Le viet vo dao, art martial d'origine vietnamienne, a également fait son effet avec sa marque de fabrique, "le ciseau", mais aussi ses coups de poing, ses projections et ses percussions. 

Img 2002 1

Le public a assisté à la première apparition publique du handi-full contact de Michel Greco (champion de France), premier club à avoir permis à des personnes à mobilité réduite de pratiquer des sports de combat. Claude Jurca, champion d'Europe de Taekwondo en 76, a montré qu'il avait encore de beaux restes en brisant plusieurs planches. 

Plus de 3h de spectacle qui auront, pour sûr, comblé les foules. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos