L'ASM handball se met au vert

Depuis 10 ans, l'AS Monaco handball organise un stage d'été qui s'étend sur deux semaines. 56 jeunes, licenciés ou non, se sont prêtés au jeu.

Lundi 2 juillet, 9 heures à l'Espace Saint Antoine. Certains sont arrivés tout doucement, sans faire de bruit. D'autres se sont retrouvés après une saison de handball accomplie. Garçons et filles, de 8 à 15 ans, se sont mélangés et ont attendu avec impatience la remise des équipements qui lançait cette 4e édition des stages d'été. 

Img 6033

Amir Hamada, l'organisateur a révélé qu'en réalité "cela fait une dizaine d'années que les stages existent, mais avant, nous partions une semaine entière. Nous avons décidé de changer la formule il y a 4 ans (maintenant cela dure deux fois une semaine) car pour certains parents, c'était difficile de laisser partir leur enfant de 8 ans pendant 5 jours." Dorénavant, les stagiaires rentrent chez eux tous les soirs, sauf si une sortie de 2 jours est prévue, "comme pour le camping lors de la première session."

Après avoir récupéré leurs affaires et notamment un maillot floqué avec leur nom, 56 jeunes (30 par semaine, 4 étaient présents tout le stage), licenciés ou non, sont partis se changer pour un entraînement de 2 heures. "La journée type est divisée en 4 temps : handball le matin, repas à midi, une activité et un goûter l'après-midi avant la fin de la journée. Le programme est susceptible de changer si une sortie est prévue", explique Amir Hamada. 

Img 5925

Car c'est aussi ça le principe des stages d'été, il n'y a pas que du handball. Durant les deux semaines, différentes activités en extérieur sont proposées comme la spéléo, le canyoning, l'accrobranche, le canöe, le paddle et même du camping.

Entraide, partage et autonomie comme maître mot

Sous les ordres de 6 encadrants, Nicolas Astrou, Lilian Mouly, Dylan Pucci, Laura Esposito, Inès El Bazta et Amir Hamada, membres de l'AS Monaco handball, les exercices se sont enchaînés dans la bonne ambiance. "On mixait les jeunes et les moins jeunes, garçons et filles, pour que les plus grands conseillent ceux qui ont moins de vécu", enchaîne l'organisateur.

36678932 10216891588186229 1874812052871053312 N

Après l'effort, le réconfort. Les stagiaires se réunissaient au club house pour partager le repas, tout en regardant la télévision ou en jouant au billard. La pause une fois terminée, une nouvelle activité était proposée pour le reste de l'après-midi. Un goûter était ensuite offert par le club pour se quitter bons amis avant de se retrouver le lendemain.

 "Les jeunes ont vraiment adoré le principe. Certes c'était un stage de handball, mais les activités extérieures proposées ont un but bien précis: la découverte d'activités diversifiées dans une ambiance ludique et sportive. Cette année était sous le signe de la nature." Les stagiaires ont été confrontés à l'autonomie partielle, l'entraide et le partage, notamment dans les activités collectives. Nul doute qu'avec un emploi du temps aussi chargé, les jeunes n'ont pas eu le temps de s'ennuyer.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos