L'Étoile à l'heure de vérité

Pour son dernier match en phase de poules de Top 12, l'Étoile de Monaco à l'occasion d'assurer son maintien, voire d'aller chercher sa qualification pour le tour final en cas de victoire face à Sotteville demain.

Personne ou presque n'aurait parié là-dessus en début de saison. Surtout pas après le tirage au sort qui les avait placé dans "la poule de la mort", comme l'avait alors appelée Thierry Aymes, le coach de l'Étoile de Monaco. Et pourtant. Ses gyms ont fait plus que le job au cours des trois premières rencontres. Après un match nul inaugural face à Noisy-le-Grand (24-24) pour la grande première à domicile, Julien Gobaux et ses partenaires sont allés faire tomber le vice-champion de France, Sotteville (16-32), dans sa propre salle. 

Img 5108

Après avoir joué la phase aller sur les agrès sol, anneaux et barres parallèles, la phase retour a débuté à Noisy avec le saut, les arçons et la barre fixe. Défaits de peu par les Franciliens (25-23), qui ont su faire la différence au saut, le point faible de l'équipe (3 duels remportés sur 4 pour les gyms de Noisy), les hommes de Thierry Aymes vont donc recevoir Sotteville demain (15 h 30) pour leur dernière rencontre de la phase de poules.

Le nul ou la victoire

Et ce n'est pas parce que les étoilistes se sont largement imposés à l'aller que le résultat du retour sera le même. Différents agrès, équipe ajustée, aussi, puisque le but est de jouer sur les agrès forts de chacun. Frédéric Unternaher revient ainsi dans le groupe emmené par Julien Gobaux (capitaine), avec Ferhat Arican, Lilian Piotte, Loris Racca, Romain Chapelle, Paul-Alexis Ranc et Yann Franc de Ferrière. Un groupe solide qui aura une équipe très bien armée en face, avec notamment de "vieux briscards" et anciens du groupe France, à l'image de Danny Rodrigues et Arnaud Willig, ou actuels, comme Cameron-Lie Bernard, où l'international belge Jimmy Verbaeys.

Img 5085

Devant leur public, les Monégasques vont tout faire pour obtenir au minimum le match nul. En tête de leur poule, ce résultat leur permettrait d'assurer à coup sûr la deuxième place de la poule et de facto, leur maintien en Top 12. Cependant, en cas de nouvelle victoire, ils pourraient alors revoir leurs ambitions à la hausse et penser à la demi-finale qui s'offrirait alors à eux, d'autant qu'ils sont également en tête du classement général provisoire (certaines équipes n'ont pour le moment que deux matches au compteur quand l'Etoile en compte déjà 3).

Img 4887

Quoi qu'il en soit, les gyms de Thierry Aymes et Sébastien Guisol joueront la gagne afin d'offrir à leur public une première victoire à la maison. Coup d'envoi demain 15 h 30 à l'Espace Saint-Antoine. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos