Une belle remontée pour Charles Leclerc à Spielberg

Pénalisé de 5 places sur la grille de départ, le Monégasque a réussi à remonter pour rentrer une nouvelle fois dans les points en Autriche.

Charles Leclerc est revenu de loin ! Malgré une pénalité de 5 places sur la grille de départ pour avoir changé sa boîte de vitesse après un problème technique lors des essais libres, le pilote Sauber a réalisé des qualifications correctes (13e temps, élimination en Q2). Parti en 18e position sur la grille de départ, le Monégasque ne s'est jamais avoué vaincu.

Tout a pourtant mal commencé pour lui puisqu'il a manqué un virage dès le premier tour et la chaleur écrasante de la piste de Spielberg n'a rien arrangé. Comme pour la majorité des voitures, les pneus de celle du pilote de 20 ans n'ont pas échappé aux cloques, ce qui lui a valu un arrêt au stand obligatoire. Reparti avec des pneus neufs, c'est au milieu de la course que la folle remontée du Monégasque a débuté.

Dans les points pour la 5e fois

Bien aidé par la succession d'abandons (Ricciardo, Hamilton, Bottas), Charles Leclerc a su rester en course pour aller grappiller des places au fil de tours, "même si j'ai eu du mal", comme il l'a confié sur le site de son équipe. Il s'est retrouvé 10e, donc dans les points, à 11 tours de l'arrivée. Accompagné de son coéquipier Marcus Ericsson, parti en dernière position, ils ont éjecté Pierre Gasly des 10 premiers, pour au final décrocher le 9e rang pour le Monégasque et le 10e pour le Suédois, à 1 tour du vainqueur Max Verstappen. 
Un résultat qui a ravi Frédéric Vasseur, le patron de Sauber : "Nos deux pilotes ont fait une belle remontée après avoir commencé assez loin sur la grille. Avoir deux voitures dans les points aujourd'hui est une réussite importante pour toute l'équipe." Charles Leclerc a engrangé 2 unités de plus, ce qui porte son total à 13 depuis le début de la saison. 
"C'était une journée excitante. Il y a eu beaucoup d'action pendant la course, et de bons dépassements, alors j'ai vraiment aimé piloter aujourd'hui. J'ai hâte de voir ce qui nous attend" a-t-il confié sur le site d'Alfa Romeo. C'est la 5e fois en 9 courses de Formule 1 que le pilote de Sauber termine dans le Top 10. Il occupe le 14e rang du classement, alors que Marcus Ericsson est seulement 18e avec 3 unités. 
Charles Leclerc a rendez-vous à Silverstone (Grande-Bretagne) dimanche prochain pour espérer un 4e Top 10 consécutif.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   

Bientôt chez Ferrari ?

Depuis quelques jours, la rumeur enfle à vue d'œil. Les sourires et silences du jeune homme lors des conférences de presse ce week-end au Grand Prix d'Autriche n'ont fait que renforcer les bruits qui courent. D'après La Gazzetta Dello Sport, célèbre journali italien, le petit prodige monégasque aurait un contrat de deux ans chez Ferrari à partir de la saison prochaine. Il prendrait ainsi la place de Kimi Raikkonen, décevant cette saison, et deviendrait le coéquipier de l'Allemand Sebastian Vettel. Issu de la Ferrari Driver Academy, Charles Leclerc réaliserait ainsi un rêve mais ferait aussi un bon en avant immense dans sa jeune carrière. Affaire à suivre donc.