Christian Horner (Red Bull) veut mettre la pression sur Mercedes

A la tête d'une équipe obligée de subir la loi du duo infernal de chez Mercedes, Christian Horner, le directeur de l'équipe Red Bull a affiché sa volonté de rattraper le temps perdu.

Du retard à l'allumage, mais pas de résignation du côté de l'écurie autrichienne, qui a sûrement été la formation la plus handicapée par la modification des règlements en début de saison.

Lors d'une conférence de presse où il est intervenu en même temps que Claire Williams (Williams), Toto Wolff (Mercedes), Eric Boullier (McLaren), et Marco Mattiaci (Ferrari), Christian Horner en a dit un peu plus sur les intentions de son team.

"Nous espérons donner du fil à retordre à Mercedes ce week-end. Ils seront évidemment forts ici, ils l’ont toujours été à Monaco, mais nous avons fait une première journée solide, les pilotes sentent bien le circuit et le travail sur les réglages a été encourageant. Le tracé et la nature du circuit donnent peu d’importance à la performance en lignes droites, ce qui est notre faiblesse cette année."

491651173 Mt 2268 1 C7119571 A162 F3 Adefdf7 C84802 B08 E

"Nous avons parcouru du chemin en deux mois"

Après avoir connu une période d'essais hivernaux calamiteuse, marquée de nombreux soucis avec son propulseur Renault, Red Bull a réussi à se positionner juste derrières les intouchables Mercedes (194 points au classement des constructeurs) avec 84 points.

"Evidemment, en considérant où nous étions lors des essais de pré-saison et en voyant où nous en sommes, nous avons parcouru du chemin en deux mois. Nous espérons pouvoir continuer à ce rythme de progrès afin de pouvoir nous mesurer aux pilotes Mercedes, et pas trop tard dans la saison."

491651173 Ah 3590 B9 B1 Dba842183 C34 D0780 Dd0 A144 Ced7

"Le vrai test, ce sera Montréal"

Red Bull, qui avait réussi à placer ses pilotes sur la plus haute marche du podium à Monaco entre 2010 et 2012 (deux victoires pour Mark Webber, une pour Sebastian Vettel), a bon espoir de bien figurer dimanche.

"Nous avons fait un pas en avant à Barcelone et nous sommes plus proches encore ce week-end. Mais je pense que le vrai test, ce sera à Montréal dans deux semaines sur un circuit complètement différent de celui-ci."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos