Djibril Cissé, "Retrouver un club en janvier"

Présent au Sportel en tant que jury, Djibril Cissé est revenu sur son envie de retrouver un club dès cet hiver. Conseiller du président au SC Bastia, celui qui vit désormais entre Paris et l'Île de Beauté n'a désormais plus de douleurs à la hanche et aimerait relever un dernier défi. Avec en tête l'idée de passer enfin la barre des 100 buts dans l'élite du football français.

Où en êtes-vous aujourd'hui ?

On espère revenir à la compétition, on fait tout pour réussir. Ça fait trois semaines que je m'entraîne avec la réserve d'Auxerre. Je bosse comme un joueur normal, je fais les séances normalement, physiquement il y a encore un peu de boulot, mais niveau douleurs et appréhension, envie, on est apte à 100%.

Votre hanche ne vous fait plus souffrir ?

Non il n'y a plus rien, que ce soit la hanche, la périphérie, il n'y a plus rien. Il a Guy Roux dans ma carrière et maintenant il y a M. Parratte, le chirurgien qui m'a opéré. Même si je ne reprends pas le football, il m'a sauvé la vie, parce que je peux vivre normalement. Avant l'opération, marcher était compliqué, je ne pouvais même plus porter mon fils parce que je n'arrivais pas à me porter moi-même.

30269023890 4b0ccabc2c O

Y-a-t-il des choses de prévues en vue d'un retour ou pour montrer aux clubs que vous êtes toujours là ?

Oui, avant décembre il faudrait que j'arrive à faire un bout de match amical avec la réserve de l'AJA, après ce sera autre chose, parce qu'on pourra dire que je suis redevenu joueur, que j'ai joué, parce que pour l'instant je ne fais que m'entraîner. C'est donné à tout le monde, à tout footballeur d'un niveau correct de s'entraîner avec la CFA d'un club. Après, jouer, c'est autre chose.

L'Est Républicain a relayé un appel du pied que vous avez fait à Nancy il y a quelques semaines ?

C'est le journaliste qui a tourné ça comme il a voulu. Il m'a demandé si je connaissais beaucoup de joueurs à Nancy, ce à quoi j'ai répondu que je connaissais Pedretti, Junior Dallé. Il m'a ensuite demandé si je connaissais le coach, je lui ai dit que oui et que je le respectais et qu'il bénéficiait de respect dans le monde du foot. Il m'a demandé si ça m'intéresserait de venir à Nancy, pourquoi pas, c'est un club de Ligue 1. Donc si ça ça veut dire que je fais un appel du pied, oui il a raison. Mais non. Il me dit "Si Nancy vous approche, est-ce que ça vous plairait ?" Oui. Mais je n'ai jamais dit à mon agent d'appeler Nancy, je n'ai jamais appelé le président de Nancy.

Vous vous êtes fixé une limite pour votre retour ?

Si ça ne se fait pas en janvier ça va devenir compliqué. J'ai déjà passé un an sans jouer. Ca sera compliqué parce que  ça fera deux ans sans jouer et même moi, mentalement, je pense que je ne le gérerai pas. Ne faire que s'entraîner pendant un an après un an d'inactivité, à 28 ans peut-être, mais à 35 ans, c'est compliqué.

30565174735 11c17bbef5 O

Avez-vous pensé à la suite si vous veniez à ne pas trouver un club ?

Je l'ai déjà entamée, j'ai ma marque de vêtements, je mixe un peu, j'ai d'autres choses aussi qui étaient déjà là, mais je n'ai pas encore fait le deuil du football. J'ai encore ce mental de compétiteur, quand je regarde des matches, j'ai l'impression que je suis juste blessé et que je vais reprendre rapidement.

Vous avez fait un essai en WRC en tant que co-polite de Thierry Neuville il y a quelques semaines. C'est une nouvelle vocation ?

(il souffle). Je l'ai fait une fois avec Olivier Panis, c'était limite mais on était sur circuit donc ça allait. Mais là je faisais le mec qui allait bien mais ça n'allait pas du tout et on voit que le mec est fort. Il y a la route avec juste la place pour la voiture et il me regarde et me parle, j'ai envie de lui dire "eh y a une route hein". C'est un phénomène, je ne sais pas comment il a fait pour ne pas gagner, le premier doit vraiment être un extraterrestre.

Cinéma, mode, télévision, dj, que peut faire Djibril Cissé pour nous surprendre, en dehors d'un retour dans le football ?

A part chanter, mais ça n'arrivera pas (rires), je ne sais pas. Peut-être produire dans la musique, faire mon propre son, c'est ce qui se rapproche du plus probable de la réalité. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos