Mathieu Faivre et Nastasia Noens retenus pour les Jo de Sotchi

C'était dans l'air depuis quelques semaines et c'est désormais officiel. Au moins deux skieurs des Alpes-Maritimes prendront part aux Jeux olympiques.

C'est le rendez-vous qu'une bonne partie de la planète sport, celle qui vibre ne vibre jamais aussi fort qu'au cœur de l'hiver, attend depuis de longs mois. Lors des Jeux de Sotchi, qui auront lieu du 7 au 23 février, on suivra de près les performances de deux skieurs "maison". 

La CCSO (Commission consultative de sélection olympique) présidée par Jean-Luc Rougé (vice-président du Comité national olympique et sportif français), s'est réunie hier et a validé une première liste de noms proposés par la Fédération française de ski.

Nastasia Noens parmi les deux féminines retenue dans la première vague 

Actuellement 15e du classement général de la Coupe du monde de slalom, Nastasia Noens fait partie des deux seules femmes déjà assurées de faire leurs valises pour la Russie, avec Anémone Marmottan.

Sociétaire de l'Interclub de Nice, Nastasia Noens (25 ans) a décroché le deuxième podium de sa carrière le 5 janvier dernier à Bormio, en Italie. A peine descendue de la boîte, elle avait évoqué ses rêves de gloire : "Les Jeux ? Je n’y pensais plus. Je n’irai pas pour prendre une qualif mais pour une médaille."

Décimée par les blessures (Tessa Worley, Marion Rolland et Laurie Mougel ont  dû renoncer aux JO), l'équipe de France féminine de ski alpin pourrait tout de même s'étoffer dès samedi, lors des l'annonce des derniers éléments retenus pour Sotchi.

Mathieu Faivre, le talent n'attend pas

Du côté de la sélection masculine, la sélection de Mathieu ne faisait guère de doute. Huitième du classement de la Coupe du monde de géant, où les Bleus sont très bien représentés (Alexis Pinturault est deuxième derrière l'Autrichien Marcel Hirscher, Thomas Fanara est quatrième), le skieur du Club des sports d'Isola 2000 va disputer ses premiers Jeux à 22 ans (il les a fêtés samedi dernier).

Champion du monde de géant en 2010, Mathieu Faivre déborde d'ambition, comme il l'a indiqué dans une longue interview de Nice-Matin. "J'y vais pour faire une médaille. On se souvient des trois premiers, pas des autres."

Malgré ce féroce appétit, l'ancien élève de la section ski-études du collège Jean-Franco tient à dédramatiser : "Ce ne sera pas la course la plus importante de ma vie. Nous, on n'a pas la même vision de l'événement que les journalistes. Je préfère faire une super saison que cinquième aux Jeux."


Le calendrier complet des JO de Sotchi

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :