Week-end de combat au Louis-II

L'as monaco taekwondo a accueilli les championnats de France seniors ce week-end à Gaston médecin. Une compétition qui a réuni près de 300 compétiteurs auxquels il faut rajouter la trentaine de cadets qui a pris part à la Coupe prince Albert II.

Des coups de pieds qui pleuvent de toute part, des cris venant d'ici et là, des coaches qui donnent leurs consignes et des encouragements qui descendent des tribunes. Sur la parquet de Gaston Médecin, des aires de combat. Un carré rose avec un octogone bleu dessiné à l'intérieur. Sur le tapis, des combattants et combattantes. Plastrons et casques en place, protections sous le dobok (le kimono au taekwondo), les échanges de coups ne manquent pas.

Img 7845

Il faut dire que pour tous les compétiteurs présents, il y a un titre de champion de France à aller chercher ainsi que des places pour les championnats d'Europe. Autant dire qu'il ne vaut mieux pas aller se mettre au milieu. Six aires de combats ont ainsi été installées, avec pour chacune une table de marque. On peut d'ailleurs assister à des retours vidéos en cas de litige ou de doute chez les juges, de quoi occasionner une petite pause dans l'affrontement.

Deux compétitions, une passion

Si ces championnats de France (voir résultats en encadré) ont mis aux prises les meilleurs combattants français, la Coupe Prince Albert II a vu s'affronter les internationaux de demain. Quatre sélections (garçons et filles) avaient fait le déplacement pour prendre part à cette compétition biennale qui existe depuis plus de 30 ans. Mais dont le format change souvent. 

Img 7498

Avec l'Espagne, la France, l'Italie ainsi que le Vietnam, la Coupe Prince Albert II a offert une compétition par équipes aux spectateurs, format que l'on ne trouve habituellement que chez les juniors et les seniors. Un format très rythmé puisque les équipes, formées de 4 combattants, s'affrontent le temps de trois rounds de 4 minutes. Des rounds au cours desquels les coaches peuvent changer de combattant à volonté, en fonction de l'opposition ou de la tactique à aborder. De quoi mêler les catégories de poids et assister à des combats inédits.

Img 7705

Après les premiers tours de certaines catégories samedi, les jeunes ont donc pris la place de leurs aînés pour s'affronter. Si les Françaises l'ont emporté chez les filles, ce sont les Italiens qui en sont sortis vainqueurs chez les garçons. 

300 compétiteurs

Retour au championnat de France. Compétition la plus importante du week-end, ce sont environ 300 combattants qui étaient présents. Avec huit catégories chez les hommes comme chez les femmes, il y avait du monde. Près de 80 arbitres ont été mobilisés sur les deux jours quand une cinquantaine de membres de l'AS Monaco Taekwondo a mis la main à la pâte pour œuvrer au bon déroulé des événements.

Img 7688

Si la logique a souvent été respectée, le spectacle proposé a été de très bonne facture, comme l'a confié Stéphane Mannino, président du club monégasque. "On a eu de très beaux combats. On a vu diverses choses, et comme le disait le DTN français, Patrick Rosso, ce qu'on attend de voir dans un championnat de France, ce sont des anciens qui confirment, ce qu'on a vu notamment chez les filles, et des jeunes qui viennent bousculer les anciens, et on a eu des jeunes qui les ont fortement bousculés." De quoi assurer l'avenir du Taekwondo Français en vue des JO 2024 qui auront lieu à Paris. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Coupe Prince Albert II

Filles /
1) Espagne
2) Italie
3) France
4) Vietnam

Garçons /
1) Italie
2) France
3) Vietnam
4) Espagne


Les résultats

Féminines -49 kg
1e Yasmina Aziez
2e Anissa Jeffali
3e Chaima Amara
3e Ophélie Parodi

Féminines -46 kg
1e Hajer Mustapha
2e Sondess Ben Tahar
3e Yasmine Sabbar
3e Tiavo Randrianisa

Féminines -53 kg
1e Sana Akrimi
2e Celia Coulibaly
3e Laura Chiu
3e Laura Berbiche

Féminines -57 kg
1e Laurygan Celin
2e Clara Mallien
3e Sonia Haddadi
3e Marjorine Babec

Féminines -62 kg
1e Magda Wiet-Henin
2e Clara Millero
3e Lindsay Fulbert
3e Maeva Pomar

Féminines -67 kg
1e Bénédicte Siosse
2e Axelle Attoumani
3e Rizlen Riahi
3e Prescilia Roubaud

Féminines -73 kg
1e Estelle Vander-Zwalm
2e Bintou Diakite
3e Della Sassi
3e Mira Gulamoussene

Féminines +73 kg
1e Solène Avoulete
2e Maeva Mellier
3e Cannelle Maizeroi
3e Lalli Goulamoussene

Masculins -54 kg
1e Jaber Meziane
2e Samuel Bedart
3e Stéphane Audibert
3e Ayman Bouthouyak

Masculins -58 kg
1e Sébastien Alesio-Capolini
2e Brahim Diawara
3e Giovanni Quaglieri
3e Mathieu Vigier

Masculins -63 kg
1e Dylan Chelamootoo
2e Axel Lupori
3e Nikola Andric
3e Wahid Larcelet

Masculins -68 kg
1e Shannon Petit-Phar
2e Mattis Cadiergues
3e Lyvestine Celin
3e Adel Mansouri

Masculins -74 kg
1e Mehdi Jermani
2e Soule Doucara
3e Belaid Zeggane
3e Lilian Cleret

Masculins -80 kg
1e Ismael Bouzid
2e Hamza Sahri
3e Julian Brabet
3e Rick Boissy

Masculins -87 kg
1e M'Bar N'Diaye
2e Adama Kebe
3e Emmanuel Humbert
3e Kevin Emeno

Masculins +87 kg
1e Yoann Miangue
2e Christian Ambang
3e Tuarai Hery
3e Omar El Yazidi