Le karaté Shotokan de Monaco brille au Japon

En lice lors de la 13e coupe du monde de karaté Shotokan en JKA au Japon, Monaco est entré dans le top 10 mondial. Un très bon résultat, qui n'est pas une surprise pour autant.

Un rêve pour certains, une expérience de vie pour d'autres. Ce périple nippon restera en tout cas dans quelques mémoires du côté de Monaco. Les 17, 18 et 19 octobre derniers, 7 athlètes du karaté club shotokan de Monaco étaient en voyage du côté du soleil levant pour participer à une "coupe du monde de karaté Shotokan. C'est une compétition qui a lieu tous les deux ans. C'était là notre troisième participation, puisque nous avons déjà pris part à l'édition de Sunderland (Angleterre) et de Philadelphie (Etats-Unis)", précise pour Code Sport Monaco Claude Bollati, vice-président du club. 

Equipe Budokan

Organisé par la Japan Karate Association (JKA), cette compétition se déroule sur deux formats différents. Les katas et le kumité. "Les katas, c'est la partie technique, et le kumité, c'est le combat. C'est général dans le karaté. D'autant que le combat est issu des techniques, puisqu'il en est leur application," ajoute le vice-président.

Top 10 mondial

Pour participer à ce tournoi, le club a organisé des sélections en interne. Ici, pas de protections si ce n'est des petits gants pour les combats. Et en kumité, les représentants de la principauté ont fait le job. Notamment Euloge Konan. Expéditif pour son premier combat (gagné en 4 secondes), il s'est incliné lors de son troisième duel, après s'être ouvert la voute plantaire. Au final, il se classe au 33e rang mondial.  

 Dsc9340 Modifier

Mais c'est surtout en kata par équipe que les Monégasques ont fait fort. Composée de trois compétiteurs, l'équipe a su se hisser jusqu'à la finale qui regroupait huit nations. Eric Mathon, capitaine, Mathieu Magara et Alexandre Blonda ont ainsi obtenu la 7e place. A noter également que le capitaine s'est glissé parmi les 30 meilleurs mondiaux en individuel kata. Aussi exceptionnels que soient ces résultats, ils étaient attendus par le maître Sato, leur professeur. "Nous savions que nous étions bons, et les résultats obtenus au premier championnat de karaté des Petits Etat (3 médailles d'or, 2 médailles d'argent et 3 médailles de bronze) avaient renforcé ce sentiment," précise Claude Bollati. 

Belle expérience

Si l'expérience a été belle sur le plan sportif, elle l'a aussi été sur le plan humain. Notamment pour le vice-président Claude Bollati. "Ça a été extraordinaire. Je suis fasciné par les arts martiaux depuis que je suis enfant, mais je n’ai commencé le karaté que vers 37 ans. Mon rêve était d’aller au Japon, dans la patrie mère des arts martiaux, et c’est désormais chose faite.  J’ai trouvé les gens charmants mais très fermés au départ. Cependant, quand ils s’ouvrent à vous, ce sont des personnes magnifiques."

Img 5142

Ce sont en tout 24 personnes (7 karatékas et 17 accompagnants) qui ont pris part à ce voyage. Si certains compétiteurs n'y sont allés que le temps de la compétition, une partie de cette "délégation" y est arrivée le 8 octobre et n'en est repartie que le 20. Prochain déplacement en avril 2015 pour les championnats d'Europe JKA. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos