TIJM : La Russie l'emporte pour la 5e fois !

Pour sa 26e édition, le Tournoi International de Judo de Monaco a de nouveau disposé d'un plateau d'athlètes de haut niveau. A l'issue du tournoi, ce sont les russes qui se sont à nouveau imposés.

C'est le rendez-vous annuel du judo en Principauté. Un tournoi où les combattants viennent du monde entier. Et cette année encore, ils ont été nombreux à répondre favorablement à l'invitation de la Fédération Monégasque de Judo. Venus de Russie, du Japon, de Grande-Bretagne, du Portugal, d'Italie, mais aussi de différentes régions de France, à l'image du groupe Alliance Genevois Judo, coaché par Habib Alouache, un ancien de la maison monégasque.

Img 4089

Côté monégasque, justement, la tenue des championnats de France juniors par équipe dans le même temps du tournoi a handicapé le Judo Club de Monaco pour monter une équipe. Franck Vatan, le vétéran des combattants de la Principauté, a ainsi mené une alliance Monaco-Alpes Maritimes dans laquelle on retrouvait notamment Loïc Pietri, ancien du JCM ou encore Thomas Jaffart, compère de Pietri à l'Olympic Judo Nice. 

Img 4149

Seule compétition proposant les sept catégories que compte le judo, le TIJM a vu deux équipes se détacher des autres, avec le groupe de la fédération de Russie et l'université Kokugakuin du Japon. Deux équipes vouées à se retrouver en finale. 

Une finale de haute volée

Aux alentours de 16 heures, ce sont bien les Russes et les Japonais que l'on retrouvait pour la finale. Et les deux nations ont offert un sacré spectacle à l'assistance. Car il a fallu attendre le dernier combat, opposant les deux poids lourds, pour savoir qui allait finalement l'emporter.

Img 4370

Avant cet ultime les combats, Russes et Japonais s'étaient rendus coup pour coup, chaque équipe recollant systématiquement au score. C'est donc sur une marque de 3 à 3 que les deux colosses, Eisuke Yamamoto et Renat Saidov se sont avancés sur le tapis.

Img 4634

Avec sa tête de plus sur le Japonais, le Russe faisait figure de colosse et ce combat avait des allures bibliques, rappelant forcément la lutte de David contre Goliath. Tout a bien failli suivre les écrits ancestraux, mais c'est finalement le Russe, sur un ippon dans les derniers instants, qui a remporté le combat et donné la victoire finale à son équipe. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos