Les Russes l'emportent, le Judo Club de Monaco s'arrête en 1/4

Le Tournoi International de Judo de Monaco a vécu cette année sa 25e édition. Avec un plateau des plus relevés et une équipe composée exclusivement de judokas du club, avec notamment ses quatre internationaux monégasques.

C'est le grand rendez-vous annuel du judo en Principauté. Chaque année, le Judo Club de Monaco organise le Tournoi International de Judo de Monaco à quelques encablures des fêtes de fin d'année. Avec, en guise de cadeau avancé, un spectacle de qualité et des judokas de grande envergure.

Img 6681

En fêtant cette année sa 25e édition, le TIJM, pour les intimes, a donc placé la barre encore un peu plus haute que lors des précédentes. Et pour cause. Au menu, une sélection russe, mais aussi une équipe universitaire japonaise, donnée comme la 8e meilleure équipe de la mère patrie de la discipline, sans oublier la sélection française issue de l'Insep, pour ne citer qu'eux. 

Img 6627

Et bien évidemment l'équipe du JCM, composée cette année uniquement de judokas du club avec, notamment, les quatre internationaux monégasques Yann Siccardi (-60 kg), Cédric Bessi (-73 kg), Nicolas Grinda (-90 kg) et Marvin Gadeau (+ 100 kg). Des garçons accompagnés par leurs compères Louis Lallau (-66 kg), Benjamin Scariot (-73 kg), Tizie Gnamien (-81 kg) et Franck Vatan (-100 kg) et coachés par François Bick. 

Les Monégasques au rendez-vous, les Russes l'emportent

Avec quinze équipes présentes, le plateau de judokas réunis à Monaco avait de quoi susciter l'intérêt des amateurs de la discipline. Il suffisait de regarder du côté de l'Olympic Judo Nice pour y voir deux membres réguliers de l'équipe de France, avec Loïc Korval, dont l'attitude aura déçue, et Loïc Pietri, ancien de la maison monégasque. 

Img 6832

Trois poules de 4 et une poule de 3 étaient donc au programme pour la première phase, et les deux premiers de chaque poule obtenaient leur ticket pour les rencontres à élimination directe. Après tirage au sort, l'équipe du JCM s'est donc retrouvée dans le groupe de 3 avec Gênes et le Japon. Pas simple, mais jouable, comme nous l'a glissé François Bick juste avant leur entrée en matière face aux italiens.

Img 6752

Visiblement, l'entraîneur a vu juste. Car les Italiens n'ont pas fait le poids face à l'armada monégasque. Victorieux 5 à 2, les locaux ont ensuite pu affronter sereinement les Japonais, favoris de la poule. Et là encore, ils ont réalisé de beaux combats, à l'image de Franck Vatan et Yann Siccardi, tous deux vainqueurs de leur combat. 

Passés près de l'exploit

Opposés aux judokas de l'Insep en 1/4 de finale, les Monégasques ont bien failli créer la surprise. Alors que le score était de 3 partout, le jeune Tizie Gnamien, encore juniors, est passé tout près de l'emporter sur le champion de France seniors de sa catégorie (-81 kg), Nicolas Chilard. Mais c'est son aîné qui s'est imposé, envoyant ainsi les locaux en match de repêchage. 

Img 7209

Et c'est face aux voisins niçois que tout devait se jouer. Une équipe dans laquelle se trouvait Loic Pietri, opposé à Nicolas Grinda. Et le Monégasque a bien résisté face à celui qui compte notamment un titre de champion du monde (2013). Une victoire du Niçois qui a scellé le match, la marche étant trop haute pour les pensionnaires du Judo Club de Monaco. 

Img 6593

"Le bilan de cette édition est vraiment positif pour nous. On sait que le judo est un sport où ça peut se jouer à peu de choses, surtout en équipe, et ce n'est pas passé loin, mais je trouve extraordinaire d'avoir réussi cette performance avec une équipe composée uniquement de garçons du JCM et une majorité d'entre eux formés au club", a d'ailleurs souligné François Bick à l'issue du tournoi.

Img 6698

Une analyse partagée par les combattants monégasques. "On a fait une belle compétition, en battant les Italiens. Ça a été un peu plus dur contre les Japonais et ça ne passe pas loin contre l'Insep, mais ça fait plaisir de combattre de cette manière et de voir les jeunes avec nous, car ils sont la relève et cela montre tout le travail qui est fait par le club", glisse Franck Vatan.  

Img 7034

Des prestations des jeunes qui ont aussi plu à Yann Siccardi. "C'est une super journée, notamment dans l'attitude. La médaille n'est pas là mais on s'est bagarré jusqu'au bout. On a une équipe jeunes, surtout pour les copains, je ne parle pas pour moi qui commence à vieillir (rires), mais je suis sûr que d'ici quelques années, on pourra faire une médaille au tournoi de Monaco. Je tiens à souligner que les jeunes qui sont venus ont vu Monaco qui tenait la route face à des médaillés mondiaux et à l'équipe de France, et ça, pour la construction de ces futurs sportifs, c'est important".

Img 7087

Si le tournoi s'est arrêté aux repêchages pour les 3es places pour le JCM, la route a cependant continué pour les clubs qualifiés en demi-finale. Et c'est le remake de la finale de l'an dernier qui s'est tenu, les Russes affrontant l'équipe de l'Insep. Et comme l'an dernier, ce sont les hommes de l'Est qui l'ont emporté. Il faut dire que c'est un groupe hyper solide qui s'est rendu en Principauté, comme l'a glissé Marcel Pietri, directeur du tournoi. 

Tijm2018 0032

 "Mon fils Loic était en stage en Russie et il m'a expliqué que l'équipe russe était composée de judokas faisant partie des 60 meilleurs du pays et qui sont des garçons aguerris. Ils étaient favoris." Une victoire qui porte à 4 leur total depuis que le tournoi a basculé au format équipes, en 2014. Soit un 4/5 assez impressionnant. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_48146580_758605091140115_6084626081720041472_n

Le Noël du JCM

A la veille du TIJM, les plus jeunes licenciés du Judo Club de Monaco ont eu droit à leur Noël. Une cinquantaine de petites têtes blondes, en compagnie de leurs parents, ont ainsi pris part au traditionnel entraînement de noël. Au menu, course thématique, parcours samouraï (avec obstacles), randori, où les enfants devaient initier leurs proches à la chute arrière tout en veillant à ce que la tête ne touche pas le sol. En clôture de séance, alors qu'un jeu se mettait en place, la séance a été interrompu par l'arrivée du Père Noël himself. La hotte pleine de cadeaux, tous les petits sont repartis avec un présent. De quoi partager un moment convivial et permettre aux parents de mieux comprendre la pratique du judo.