Bastien Mayet de retour des Europe

Le judoka Bastien Mayet licencié au Judo Club de Monaco a participé les 15,16,17 juin derniers aux championnats d'Europe Vétéran sous les couleurs tricolores. Une expérience mitigée pour le Monégasque au retour de l'événement qui a désormais les yeux rivés sur les Mondiaux.

Ces grands rendez-vous internationaux sont toujours un plaisir pour Bastien Mayet, qui a intégré le circuit vétéran il y a quelques mois. "Comme l'an passé, les championnats européens sont toujours une belle expérience. Il y a une bonne ambiance et l'organisation est super", rapporte le judoka licencié depuis près de 10 ans au Judo Club de Monaco. Une atmosphère et un judo différent de celui qu'il a connu par le passé, notamment en senior par exemple.

Lbvgu

"La majorité des judokas sont là pour confirmer les entraînements. C'est du beau judo et sur le tatami, ça se joue à l'expérience. La plupart ont des enfants et un travail, on ne peut pas se permettre de se blesser. Donc l'important, c'est vraiment de se faire plaisir avant tout." Engagé dans la catégorie M2 (35-39 ans), Bastien Mayet le sait, dans ce genre de compétition, il n'a pas le droit à l'erreur. "Je trouve que le niveau est plus élevé aux Europes qu'aux Mondiaux. Il y a toujours ce stresse avant de commencer une compétition, car c'est à élimination directe. Il ne suffit que de quelques secondes pour perdre le combat et quitter la compétition."

"J'ai pu voir mes défauts"

C'est sans encombre qu'il passera le premier tour face au Britannique Christian Syrett. "Je ne suis pas très fier de ce combat-là même si je l'ai remporté. Je n'ai pas tendance à être très efficace lors de la première rencontre", confie le trentenaire. "Sur la deuxième opposition, j'étais beaucoup mieux, je menais 2 waza-ari à 1 et ont me les a enlevés. Finalement je perds et ne comprends toujours pas la décision arbitrale. Je vais consulter mes professeurs pour voir ce qui a été et ce qui reste à travailler. Je termine non classé, mais ça reste une belle expérience".  Son second adversaire fera finalement forfait. Une manière d'accentuer le sentiment de gâchis que Bastien Mayet peine à cacher.  L'an passé, il avait terminé ces championnats d'Europe à la 9e place.

Jbt35

Si en individuel tout ne s'est pas passé comme il l'aurait souhaité, par équipe, il semblerait que la compétition se soit mieux déroulée pour le sociétaire monégasque. Il termine 5e avec l'Équipe de France 3. "Nous sommes tombés d'entrée contre l'Azerbaïdjan qui a terminé premier. La petite finale s'est jouée contre l'équipe première tricolore." 

Cette année, une blessure à la cheville début mai est venu contrarier sa préparation. Aujourd'hui, le judoka a les yeux rivés sur les Mondiaux qui se dérouleront Olbia en Sardaigne début octobre. Et bien préparer cette échéance, c'est aussi savoir se tourner vers le passé pour pouvoir corriger ses erreurs et réaliser la meilleure performance le jour j. "J'ai regardé les vidéos des combats et j'ai pu voir mes défauts. Il faut que je travaille aussi mon cardio, c'est là-dessus que ça pêche un peu."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos