Au retour d'une première européenne

Accompagné par Marcel Pietri, Tizie Gnamien s'est rendu ce week-end à Kaunas en Lituanie pour participer aux championnats d'Europe avec la sélection tricolore. Desquels il repart avec une belle 5e place en individuel. ,

"Il y a 8 mois seulement, il perdait au premier tour des championnats de France et maintenant il fait les Europe avec la sélection." Une progression fulgurante pour le jeune Tizie Gnamien qui a participé ce week-end à ses premiers championnats d'Europe avec les tricolores en cadet -73 kg. C'est accompagné de Marcel Pietri qui le suit depuis ses premiers pas sur les tatamis à l'ASPTT Nice, qu'il s'est rendu à Kaunas en Lituanie.Passé tout proche du podium, le sociétaire du Judo Club de Monaco repart de la deuxième ville lituanienne avec une belle 5e place en individuel. "J'ai senti qu'il n'était pas à 100% pour le premier combat. Il était assez stressé et c'est normal. Il ne faut pas se planter au premier tour", rapporte son entraîneur. 

20170630 091339

Tizie Gnamien remporte son premier combat par Waza ari sur sumi gaeshi. Puis il a enchaîné jusqu'en demi-finale sous les yeux de son coach monégasque, qui n'hésite jamais à donner de la voix depuis les tribunes quand quelque chose ne lui plaît pas. Le judoka a pu également profiter de la présence et du soutien de la triple championne du monde Gévrise Emane."J'ai beaucoup parlé avec Gévrise. Il faut qu'il y ait de la complémentarité entre le sélectionneur et l'entraîneur, pour que les jeunes progressent", souligne Marcel Pietri. Le licencié monégasque a fini par craquer en demi-finale contre un adversaire italien qui, selon son coach, était largement à sa portée. "Ce qui lui a manqué ce n'est pas la technique, mais de l'engagement. Mais ça, ça viendra avec la maturité. Pour le combat de la troisième place, il n'y avait pas photo, le Russe était au-dessus."

Et maintenant, l'attente

Les résultats par équipe n'étant pas au rendez-vous, c'est avec une pointe de déception que Tizie Gnamien quitte la Lituanie. Les Français se sont d'abord inclinés face aux Lettons puis face aux Hollandais.Mais il peut compter sur celui qui le suit depuis son plus jeune âge pour trouver du réconfort. "Il n'était pas content de ce qu'il avait fait. Mais je lui ai dit qu'il n'avait pas à s'inquiéter. Mon fils Loïc (Pietri) avait perdu au premier tour pour ses premiers championnats d'Europe. Ce qui ne l'a pas empêché de progresser par la suite."

20170701 080154

Ce qui inquiète le judoka, c'est de ne pas être pris dans la prochaine sélection. Les tricolores ont rendez-vous au Chili du 9 au 13 août pour les championnats du monde Cadet. Mais Marcel Pietri est confiant. "Il mérite vraiment de réussir car il est exemplaire. C'est un jeune qui vient absolument à tous les entraînements. Il a envie de progresser. Il manque encore de maturité, mais c'est à son âge qu'on progresse le plus."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos