Première réussie pour le Buhurt Prime

Pour la grande première du Buhurt Prime, combattants et spectateurs ont répondu présents en Principauté, avec une petite surprise finale, le favori ne s'étant pas imposé.

"Or ouez, or ouez, or ouez !" C'est ainsi que criaient les hérauts d'armes aux temps médiévaux pour annoncer les combats à venir dans les tournois. La formule n'était pas la même samedi aux alentours de 19 heures, mais l'esprit y était. Chevaliers en armure, épées, haches et boucliers en main, des arbitres très mobiles au milieu de la lice (arène de combat), et dix acteurs qui s'en donnent à cœur joie au cours des deux rounds découpant le combat de combat médiéval.

Img 9795

Il faut dire que ces équipes sont le haut du panier de la discipline. Car pour la première fois, la Buhurt League, sorte de Ligue des champions version béhourd, a vu son grand final réunir les 10 meilleures équipes du monde. Et quel plus bel endroit que Monaco pour ce premier "Buhurt Prime". Au programme, une journée avec une première phase de groupe (deux poules de 5 équipes), dont les 4 meilleures équipes de chaque groupe se qualifiaient pour les 1/4 de finales.

Man 8246

Et dès cette première phase, le ton a été rapidement donné. Combats tactiques ou affrontements très directs, les 10 équipes en lice ont offert une très belle démonstration de leur sport. Et ont su conquérir le public, ce dernier répondant lui aussi présent lors des phases d'encouragement ou montrant sa surprise face à la violence de certains coups.

Bayard en haut de l'affiche

Dès la phase de poules, deux équipes ont semblé au-dessus de la mêlée. D'un côté, les "Bear Paw", ou "Pattes d'ours", qui n'est autre que la meilleure équipe du monde et s'avérait être invaincue sur la saison. De l'autre, les "Bayard", un groupe montrant un certain potentiel pour aller challenger les Rouge et Jaune. 

Man 7785

Et ce ne sont autre que ces deux équipes que l'on a retrouvées en finale. De quoi donner vie à une prédiction faite dans l'après-midi par un fin connaisseur de la discipline croisé au détour d'un stand du village médiéval, situé en extérieur, derrière le Chapiteau. Mais, alors que tout le monde pensait voir les Bear Paw sacrés champions, c'est finalement l'inverse qui s'est produit.

Img 3388

Au terme de deux rounds très maîtrisés, bien que fortement disputés, les Bayard ont su renverser des adversaires qu'ils n'avaient jusqu'alors jamais battus. Et s'adjuger ainsi le tout premier titre décerné par la Buhurt League en étant sacrée meilleure équipe de club du monde. Un prix remis par le Souverain venu assister aux phases finales.

Man 8019

A retrouver dans notre prochaine édition, un dossier complet sur le combat médiéval et le Buhurt Prime, ainsi qu'un focus sur les Grimaldi Milites, l'équipe monégasque de Béhourd. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos