Quand Monaco l'emmène aux poings

Ce vendredi a eu lieu à l'espace Léo Ferré, la 7e édition du Monaco Boxing Challenge, organisée par la Fédération monégasque de Boxe en collaboration avec l'AS Monaco Boxe.

Des spectateurs en nombre, des pointures sur le ring, la 7e édition du Monaco Boxing Challenge, vitrine de la boxe en Principauté a fait carton plein ce vendredi. À l'espace Léo Ferré, les pugilistes ont offert aux fans et aux néophytes, des combats à la hauteur des attentes. Les professionnels ont brillé tandis que les sociétaires de l'ASM ont triomphé. Pour la plus grande satisfaction des ses organisateurs. La Fédération monégasque en collaboration avec l'ASM Boxe essayent à chaque rendez-vous de trouver des boxeurs de renom pour animer leur gala, en plus de faire travailler leurs boxeurs amateurs. Au programme de ce gala, deux combats pros et sept confrontations amateurs ont animé cette soirée. Le Monaco Boxing Challenge reviendra pour une 8e édition le 12 mai prochain.

Les espoirs vaillants

Dans leur catégorie respective, les Monégasques ont tous levé, à une exception près, le bras à la fin des combats. L'espoir de l'ASM Sacha Di Lauro en poids moyens (3x2) "qui ne connaît pas la marche arrière" est venu à bout non sans mal de son adversaire. Dans la même catégorie, victoires aux points également pour un au autre jeune, Lorenzo Fernandez.

7th Boxing Challenge Web  4

Bis Repetita pour Abdelelah Karroum  (Poids mi-moyens), qui s'est de nouveau incliné face à l'Italien Andrea Fontana. "C'était une revanche pour Abdelelah ce combat. Il avait déjà perdu contre lui et souhaitait rectifier le tir", explique le président du club monégasque André Micallef. Les défaites, aussi difficiles soient-elles sont un élément clé de l'apprentissage d'un sportif. Il faut parfois savoir s'y résigner et les accepter.

Barkat des grands soirs

L'avant dernier combat amateur mené par Idriss Barkat semble avoir laissé des traces dans les mémoires. "C'est le plus beau match de la soirée", a d'ailleurs assuré le chef de fil de l'ASM. "Pour avoir un beau combat, il faut être deux. Et celui-ci a réuni deux bons boxeurs. Idriss est sûr de lui quand il boxe. Il frappe fort et il est très beau à voir." En poids super-légers pour clôturer le premier acte, Hugo Micallef a livré un combat un temps soit peu bafoué par son adversaire.

7th Boxing Challenge Web  153

"En l'occurrence là, ce n'était pas un combat qui s'apprécie. L'opposant d'Hugo n'a cessé de l'accrocher et de le ceinturer." Mais le principal c'est la victoire. Le boxeur monégasque s'en ira très prochainement à Miami, dans le but de préparer les championnats du Monde qui auront lieu à la fin de l'année. Si tous rêvent un jour de devenir professionnels, les deux combats qui ont suivi et clôturait le gala semblent avoir été d'une telle intensité et qualité que les sociétaires de l'ASM ont sûrement dû en retenir quelques leçons.

Le don de Dieu

Au plus haut de la soirée, les professionnels sont entrés en scène. Les projecteurs dirigés sur le ring, Franck Haroche Horta "F2H" et le Fréjusien Gustave Tamba ont triomphé. Le premier, triple champion de France a choisi le Rocher pour ressortir les gants du placard dans lequel ils étaient rangés depuis de nombreux mois.  "Il avait arrêté la boxe pendant presque 18 mois pour des raisons professionnelles. C'est long pour un boxeur. Et c'est à Monaco qu'il a décidé de se relancer", nous explique André Micallef. Un retour victorieux pour le Lyonnais, qui s'est imposé suite à l'arrêt de l'arbitre, au Hongrois Janos Varga.

7th Boxing Challenge Web  222

Pour conclure la soirée, Gustave Tomba, un habitué des lieux, n'a pas failli à sa réputation.  On dit d'ailleurs de lui, qu'il a "le don de dieu". Le président de l'AS Monaco Boxe ne tarit pas d'éloges à son égard. "J'ai encore regardé son combat avec mon fils (Hugo Micallef). C'est vraiment l'avenir de la boxe en France. La qualité technique, la beauté du geste, il a vraiment tout." Sur KO, son cinquième en sept matches, le Fréjusien au destin peu commun a envoyé au tapis son adversaire du soir, Luigi Leonardi. Et comme dans le cadre de la boxe à Monaco, les bonnes choses ne semblent pas avoir de fin, la fédération ainsi que le club s'affairent à trouver d'autres grands boxeurs pour leur prochain gala qui aura lieu très prochainement.

Vastine le retour

André Micallef ne peut pas encore donner trop d'informations concernant la 8e édition du Monaco Boxing Challenge qui aura lieu le 12 mai prochain à l'espace Léo Ferré. Mais une chose est sûre. C'est à cette date là, qu'Adriani Vastine fera son retour sur le ring. "Il a été opéré il y a deux mois du genou. Il a repris l'entraînement après deux mois de convalescence et sera présent pour notre prochain gala. Je ne peux pas encore donner de noms. Ce que je peux vous dire, c'est qu'il y aura trois ou quatre combats pros et quatre ou cinq en amateur", lâche le président. Il ne reste donc plus qu'à patienter.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos