Et de 10 !

Le Monaco Boxing Challenge a vécu sa dixième édition à quelques heures du réveillon de Noël. En guise de cadeau, les boxeurs de l'AS Monaco ont offert de nouvelles victoires à leur président, de quoi assurer la réussite de ce gala. Par Romain Chardan - Photos : Erika Tanaka et e-mages.

Il faut remonter au 10 juillet 2015 pour retrouver le premier Monaco Boxing Challenge. Un peu plus de deux ans après, la Fédération Monégasque de Boxe et la section éponyme de l'AS Monaco ont atteint l'objectif qu'elles s'étaient fixé, à savoir organiser 4 réunions par an. Avec cette 10e édition, les dirigeants de la boxe monégasque ont réussi, en parallèle de ce qui est fait par la Société des Bains de Mer, a faire revivre le Noble Art en Principauté. Car Monaco et la boxe, c'est une vieille histoire d'amour. Une histoire qui trouve aujourd'hui une seconde vie. 

Csm33 Boxe Erika Tanaka1

"C'était l'objectif qu'on s'était fixé. C'est difficile d'attirer du monde à Monaco, mais on tourne entre 400 et 450 personnes à chaque gala. Ce qui nous manque un peu, c'est une vedette locale qui va attirer à elle seule une centaine de personnes comme ça pouvait être le cas il y a des années", précise Laurent Puons, président de la FMB et vice-président de l'ASMB. Ancien boxeur, il a d'ailleurs apprécié cette ultime réunion de 2017. Une soirée où tous les représentants de la boxe asémiste se sont imposés. 

Les amateurs en ouverture

Trois combats amateurs étaient au programme pour la première partie de soirée. Avec trois boxeurs de l'AS Monaco. Sacha Di Lauro, Lorenzo Fernandez et Hugo Micallef étaient donc sur le pont. Face à eux, un trio venu de Slovénie, Ardit Zeqiri, Edin Sejdinovic et Elviton Krasniqi, tout de bleu vêtus. Fidèle à son style, Sacha Di Lauro (poids moyens) n'a pas mis longtemps à aller chercher son adversaire. Avançant constamment sur lui, le jeune pugiliste de l'AS Monaco est parti à l'assaut trois rounds durant. De quoi destabiliser un adversaire qui ne s'attendait sans doute pas à ça. Et même s'il s'est parfois exposé aux coups de Zeqiri, Di Lauro n'a jamais faibli. Très puissant dans ses attaques, il a su marquer les points nécessaires pour être déclaré vainqueur par le corps arbitral à l'issue des trois reprises. 

Csm33 Boxe Erika Tanaka5

La bataille fut plus rude pour Lorenzo Fernandez. Opposé à Edin Sejdinovic chez les poids moyens, la lutte a été de tous les instants. Sans jamais lâcher, parfois même en étant à la limite, mais toujours dans les règles. De cette lutte acharnée, c'est finalement Lorenzo qui en est sorti vainqueur. "Le nul aurait été plus logique au vu du combat, mais Lorenzo n'a pas pour autant volé sa victoire. C'était un combat dur parce que les deux se sont rendus coup pour coup pendant trois rounds", glissait d'ailleurs Laurent Puons après ces premiers échanges. 

Csm33 Boxe Erika Tanaka8

La donne a été différente pour Hugo Micallef, dont l'adversaire ne semblait pas à la hauteur. Le jeune Monégasque n'a pas eu de mal à l'emporter, même s'il a dû attendre le décompte des points des arbitres. Maintenant le plus souvent Krasniqi à distance grâce à son allonge, il a dominé son opposant les trois rounds durant. "Hugo a fait étalage de sa boxe face à un adversaire qui n'a rien pu faire, il était nettement meilleur et il est de plus en plus difficile de lui trouver des adversaires. Ceux de son niveau ne veulent pas venir le rencontrer car ils perdent des places au niveau des tournois en cas de défaite. Il a des combats plus relevés quand il fait des tournois. La dernière fois, on a fait venir le champion de Belgique, là on a pris un adversaire chevronné et courageux, mais il n'a rien pu faire. Hugo a dominé les débats."

Csm33 Boxe Erika Tanaka3

Mathieu Bernardet, première réussie

Côté professionnels, les affiches étaient nombreuses pour ce 10e Monaco Boxing Challenge. Et le spectacle a été au rendez-vous, notamment sur les combats de Florian Montels contre Aimen Souihli et Maidin Elgarni contre Kakha Avetisiani (poids légers). 

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos