Des étoiles aux marrons

Dans ce qui est devenu traditionnel auprès de la société des bains de mer, le sportifs a accueilli pour la 8e fois un gala de boxe. Avec 4 titres internationaux la la clé.


La Société des Bains de Mer avait à nouveau mis les petits plats dans les grands pour ce 8e Monte-Carlo Boxing Bonanza. Quatre combats pour autant de titres internationaux étaient au programme de cette soirée. Et parmi les boxeurs présents, un n'était pas inconnu du public de la salle des étoiles, puisque Martin Murray débarquait en habitué des lieux. Le boxeur issu de la région de Liverpool montait en effet pour la troisième fois sur le ring monégasque. Les britanniques étaient d'ailleurs les plus présents avec trois représentants sur quatre combats. Mais le clou du spectacle devait opposer Luis "King Kong" Ortiz à Malik Scott chez les lourds. De quoi proposer un beau spectacle à une assistance qui avait quasiment remplie la salle des étoiles. 

Jusqu'au bout de la nuit

En levée de rideau de ces combats internationaux pour lesquels un titre allait systématiquement être attribué (ou défendu), c'est le désormais licencié monégasque Adriani Vastine qui combattait pour la deuxième fois en professionnel. Encore un peu juste physiquement, notamment face à un adversaire plus expérimenté à ce niveau, il n'a cependant pas baisse les bras et a ainsi réussi à s'imposer aux points. De bon augure pour celui qui nous confiait vouloir viser un titre européen dans les trois ans.

382 795 Ex7263 Polahd Vastine Vs Di Mario

Cette soirée n'était pas placée sous le signe des K.O., mais qu'importe. Nous irions jusqu'au bout de la nuit pour le savoir. Martin Murray ouvrait le bal face à un adversaire nigérian très solide en la personne de Nuhu Lawal. Plus petit que. Le britannique, le boxeur qui s'entraîne et vit en Allemagne a du mal à trouver l'ouverture. Les deux sont d'ailleurs régulièrement séparés par l'arbitre. Et malgré des salves d'encouragements plus fortes au fil des rounds, Murray peine lui aussi à imposer sa boxe. La décision devait donc se faire aux points et c'est finalement le leader de la Murray Army qui glanait la ceinture. Non sans provoquer un peu de colère dans le camp d'en face.

383 113 Ex7579 Polahd Murray Vs Lawal

La colère est d'ailleurs ce qui a accompagné la sortie de ring du vénézuélien Liborio Solis a l'issue de son combat face au britannique Jamie McDonnell (championnat du monde WBA des poids coqs). Incisif et avec la volonté de mener les débats tout au long de leur affrontement, la salle entière savait bien que l'issue devait lui être favorable. Mais, en allant au terme des douze reprises et en faiblissant sur sur les dernières, Solis a laissé quelque peu revenir son adversaire du soir. 

385 180 Ex9645 Polahd Mcdonnell Vs Solis

Suffisamment pour que les arbitres le déclarent vainqueur, mais pas assez aux yeux du public. Les sifflets et huées à l'annonce du nom du McDonell en vainqueur étaient la pour rappeler aux officiels que leur décision n'était pas forcément la bonne. Du moins à leurs yeux. 

Du sang et des sourires

Alors qu'on l'attendait en dernier combat, l'affrontement des colosses Ortiz et Scott arrivait en troisième. Vu les deux beaux bébés présents sur le ring, le public s'attendait légitimement à un combat viril. Mais c'est l'inverse qui s'est passé, Malik Scott fuyant régulièrement son adversaire. S'il a tenté de boxer un peu. Plus au fil des reprises, laissant ainsi croire à une stratégie de sa part, il ne fait rien ou presque pour tenter de ravir sa ceinture à Ortiz. "King Kong" n'avait donc pas de mal à garder son titre intercontinental WBA des lourds .

385 952 Ex2418 Polahd Ortiz Vs Scott

C'est finalement des poids super-plumes qu'est venue la bonne surprise de la soirée. D'un côté, le tenant du titre, Jason Sosa, champion du monde WBA. De l'autre, son challenger britannique, Stephen Smith. Très rapidement, les deux boxeurs ont montré qu'ils avaient envie d'en découdre et qu'il n'y aurait pas de jeu de cache-cache entre eux. De quoi réveiller un public qui s'était laissé endormir par la précédente opposition. 

387 294 Ex3758 Polahd Sosa Smith

Rapides, les deux adversaires se rendaient coup pour coup. Et très rapidement, le visage de chacun commençait à porter les stigmates de cet affrontement. L'œil gonflé pour Sosa, le visage ensanglanté pour Smith. Deux vrais gladiateurs qui ne lâchaient rien et voulaient repartir avec la ceinture. Et si chacun profitait de ses temps forts pour marquer de précieux points, c'est bien l'Américain Sosa qui s'imposait et conservait son titre. Mais leur accolade finale fut aussi belle que leur affrontement fut violent. 

De quoi proposer un superbe final aux spectateurs. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos