Un art martial monégasque vient d'être créé

Un nouvel art martial a récemment vu le jour et il est Monégasque, le Muneguda. C'est Claude Pouget, fondateur de l'Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco qui en est à l'origine.

"Le Muneguda est un art de défense, de stratégie, de santé, de force mentale, de valeurs éthiques (éducatives pour les plus jeunes), de bien-être et de vivre", explique Claude Pouget. Le créateur de la discipline et dernièrement champion du monde de krav-maga, détaille les sports de combats et arts martiaux utilisés pour créer le sien.

"Techniquement,  le Muneguda est composé de synthèses développées, à partir, c’est une de ses spécificités, d’un large panel,  technique, technico-tactique, de principes d’action (ou formes de corps), évolutif, relevant de plus d’une dizaine d’arts de défense, de combats ou martiaux, tels : le kickboxing, la self-défense krav-maga, le karaté, le K1-rules, le full-contact, le kickboxing défense, le contact défense, la boxe anglaise, le muaythai, le sambo, la défense personnelle, le wushu,  le penchak silat, la lutte, le mixed martial arts, le judo jujitsu, le jiu-jitsu brésilien, le kyusho jistu, le grappling".

Une pratique pour différents publics

C'est donc à partir du mois de septembre que l'Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco proposera des cours de ce nouvel art martial. S'il est adapté à tous, selon son concepteur, la pratique "s'effectuera dans le cadre d’une approche pédagogique et d’un environnement adaptés au rythme et spécificités de chacun. Différentes catégories de Munegudals (pratiquants de Munaguda) pourront y trouver une synthèse, autour de la thématique de la défense personnelle, mais adaptée et différenciée à leur égard car liée :  d’une part, aux caractéristiques d’âge du public mixte qu’elle représente (enfants, ados, adultes, séniors…), au niveau de pratique ou, d’autre part, à certains objectifs prioritaires spécifiques :  loisir, compétition, bien-être, etc."

Les catégories se découperont selon différentes tranches d'âge (3-5 ans / 6-10 ans / 11-14 ans) et chacune d'entre elles contiendra des spécificités d'enseignement liées à la tranche d'âge concernée. "A titre d’exemple, quant au Muneguda baby (3-5 ans), les cours visent l’épanouissement de l’enfant tout en favorisant le développement général avant d’aborder l’approche spécifique des arts martiaux. Le développement psychomoteur (habiletés sensori-motrices, émotionnelles et relationnelles) est la priorité. L’approche pédagogique ludique se traduit par des expériences motrices (favorisant l’équilibre, la coordination, la latéralité, la souplesse) ainsi que le développement du schéma corporel (connaissance du corps) dans un environnement adapté. Les valeurs éthiques sont introduites à l’instar du salut, expression du respect."

C'est d'ailleurs auprès des plus jeunes publics (5 à 12 ans) que la pratique sera dispensée en septembre avant de progressivement s'ouvrir aux autres tranches d'âges. 




Nous reviendrons plus en détails sur ce nouvel art martial dans une prochaine édition du magazine.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   

Claude Pouget 7e dan de krav-maga

Dernièrement, Claude Pouget a été promu au 7e dan de krav-maga, avec les félicitations du jury lors d'un examen national s'étant déroulé à Paris. "Ce grade d’Etat, sous l’égide du Ministère français des sports, constitue, en ce qui concerne le krav-maga, le grade le plus élevé que je suis le premier, et le seul, à ce jour, à détenir en France (la F.F.K comptant quelques 18.000 licenciés), à Monaco et peut être en Europe" déclare le Monégasque.