Didier Deschamps : "Rien de plus beau que le sourire d'un enfant"

Le sélectionneur de l'équipe de France est venu soutenir l'association Sourire & Partage à l'occasion du Beach-Volley Challenge Monaco ' 15 qui s'est tenu samedi sur la plage du Larvotto. L'occasion pour nous d'aborder cet engagement associatif et de faire un bilan de la saison monégasque.

On vous retrouve aujourd'hui, sur un terrain qui n'est pas le vôtre...

Je suis là pour les enfants, pour l'association. Les enfants malades, c'est quelque chose de terrible, donc quand on peut les aider.... Bravo à tout le monde d'avoir organisé cela ! Pouvoir donner le sourire à ceux qui sont là aujourd'hui, et aux autres de l'espoir, c'est cela qui est important. Leurs familles sont là aussi. C'est convivial ! Il n'y a rien de plus beau que le sourire d'un enfant. Je suis papa moi aussi, même s'il est un peu plus grand. Avoir ce moment de partage, c'est important.

Les jeunes n'étaient trop intimidés? Ils vous ont interrogé sur votre carrière, votre parcours?

On est là pour s'amuser, pour partager avec les autres sportifs également. C'est très convivial. Les jeunes sont heureux, ils participent. Il y a un capitaine d'équipe. C'est super ! C'est l'instantané, d'être là, de discuter. On parle de choses et d'autres. Ce n'est pas le côté professionnel ici. C'est plus le fait de pouvoir échanger de la vie.

Justement, si vous me permettez une digression sur le côté professionnel, quel regard portez-vous sur la saison de l'AS Monaco football ?

Ça reste une très très bonne saison, malgré le départ de joueurs importants. Le départ a été difficile. Mais je crois que Leonardo Jardim a bien récupéré la situation. Et, finir à cette 3e place, c'est vraiment une bonne saison.

Img 0151

Sans oublier la ligue des champions... 

Ça a mis un peu de piment, un peu de paillettes. Ils ne sont pas passés loin. C'est vrai qu'ils ont fait un super match contre Arsenal à l'aller. Contre la Juventus de Turin, on ne peut pas dire qu'ils étaient été inférieurs... A l'arrivée, ils ne sont pas qualifiés, mais cela reste un super parcours. 

En tant que sélectionneur de l'équipe de France, quel est votre point de vue sur les jeunes joueurs français de l'AS Monaco? 

Je les regarde, comme tous les jeunes Français. Monaco a toujours été un club avec une politique de jeunes. Il l'est toujours. Il y en a certains qui ont été achetés, qui progressent, qui ont joué. A eux de progresser sur la saison qui vient.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :