Fondation Cédric et Christophe Flaujac : Soutien indéfectible aux sportifs

Clara Froget a le succès dans les cordes

A seulement 13 ans, Clara Froget fait déjà partie des grands espoirs du tennis français. En marge du système fédéral, avec un entraîneur personnel, cette Niçoise est devenue la joueuse la mieux classée (elle est 1/6) de sa catégorie d'âge. Déjà présente sur le circuit européen, elle souhaite aller bien plus haut…

Grand sourire barré d'un appareil dentaire, regard pétillant, cheveux attachés, Clara détaille son parcours avec précision, sans trop de timidité. "J'ai commencé à jouer à l'âge de trois ans, j'ai vite pris goût au tennis. Au début, c'était mon père qui m'entraînait, mais maintenant j'ai un autre coach." 

La demoiselle ressemble à bien des ados de sa génération. Pourtant, son quotidien est loin d'être ordinaire. Elève douée, elle jongle entre les cours et les courts, sans jamais s'emmêler les pinceaux. Raquette en mains, Clara Froget ne lâche rien, jamais. 

"Plus jeune, ce n'était pas forcément la meilleure techniquement. Mais elle a toujours fait preuve de beaucoup de hargne. Quand elle a commencé à remporter des tournois, il y a eu un déclic", estime Thierry, son père, ancien joueur en vue dans les années 80, sur la Côte.

"Si je fais ce qu'il faut…"

Relativement mature, la licenciée du TC Giordan, à Nice, ne fait pas de mystère sur ses intentions. "Si je fais ce qu'il faut, ça ne peut que marcher. J'ai envie de vivre de mon sport." 

Quand il est question de lister ses points forts, la jeune fille est un peu moins lucide. Ou bien elle cherche à faire preuve de modestie. "Je n'en vois pas vraiment, je ne suis pas toujours consciente de mes qualités."

Assis à côté de nous, Florian Valsot, son coach depuis trois ans, fait les gros yeux et rectifie le tir. "Clara a beaucoup de tonicité, une bonne vitesse de jambes et elle est très déterminée. Contrairement à d'autres joueuses, elle ne se focalise pas sur un geste en particulier."

Birmingham,
sa première victoire européenne

Si la marche était certainement encore trop haute lors des Petits As de Tarbes, l'équivalent d'un championnat du monde des 12-14 ans, Clara Froget a déjà réussi à se signaler sur la scène continentale. L'Azuréenne a décroché son premier titre lors du tournoi de Birmingham, sur le circuit Tennis Europe.

"Pour moi, cette victoire a représenté quelque chose de très important. Florian, lui, savait où il allait. Moi, j'avais quand même plus besoin de garanties", concède Thierry, qui ne souhaite plus coacher sa fille, "pour ne pas tout mélanger.

"Aller sur des tournois comme ça, c'est essentiel parce que ça permet de se renforcer mentalement. En France, on est trop faibles sur ce point. Insconsciemment, Clara a acquis de la confiance grâce à ce succès. Mais maintenant, il ne faut pas s'arrêter à ça. On ne gagne pas avec le passé", insiste Florian Valsot, qui a navigué entre les sports de combat, le rugby et le tennis.

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos