Objectif atteint pour Davide Lewton-Brain

Pour ses deuxièmes championnats d'Europe seniors consécutifs, le patineur a réussi à passer les qualifications, étape qu'il n'avait pas franchie l'an passé.

C'est un Davide tout sourire que l'on retrouve après les championnats d'Europe de patinage artistique qui se sont tenus la semaine dernière à Minsk  en Biélorussie. C'était la deuxième fois que le Monégasque participait à cette compétition. Après une 31e place l'an passé à Moscou, il avait un objectif clair : "passer les qualifications à la suite du programme court (terminer au moins 24e sur 37)."

Obb 4369

En se classant 23e (61,07 pts) le jeudi, le patineur s'est qualifié de justesse pour disputer le programme long, prévu lui deux jours plus tard. "Une fois le court passé, ce n'était que du bonus car j'avais rempli ma mission", se félicite Davide Lewton-Brain. Pour combler l'attente entre les deux passages, il fallait bien sûr se reposer mais ne pas totalement se relâcher. Deux entraînements étaient prévus vendredi (matin et après-midi), ainsi que le samedi matin. Courtes (35 minutes en moyenne) mais intenses, ces sessions "étaient très importantes pour prendre nos repères, au niveau de la musique ou des sauts à effectuer car on ne connaissait pas l'endroit."  

De quoi arriver dans les meilleures conditions pour le programme long qui se déroulait le samedi après-midi. A l'aise physiquement, Davide terminera son week-end, satisfait, avec une 24e place au général (173,61 pts). "Jai fait une erreur sur un saut que j'aurais pu éviter et pour laquelle je prends 3 points de pénalité. C'est le seul petit regret de ce week-end car j'ai fait mon boulot, je suis content de moi", précise Davide qui est reparti grandi de Minsk, et ce aussi bien sur le plan sportif que personnel. En effet, celui qui vient tout juste de passer senior aura côtoyé pendant ces quelques jours des sportifs de renommée internationale comme Javier Fernandez, septuple champion d'Europe en titre et double champion du monde. Des rencontres enrichissantes dont il compte bien s'inspirer pour "prendre leurs qualités" et qui lui permettront également d'évaluer sa marge de progression.

Cap sur les championnats du monde

La page des championnats d'Europe à peine tournée, Davide a déjà un nouvel objectif : se qualifier pour les monde. Pour y participer, il faut obtenir des minimas de points, plus élevés que ceux des Europe. Il sait que les Mondiaux ne seront pas pour cette année (18-24 mars au Japon) car le délai est trop court pour ramener des points. "Je n'aurai pas le temps de faire trop de compétitions. Je préfère me focaliser sur les prochains (en Estonie en 2020), au moins je peux me préparer physiquement et techniquement."

Obb 6031

La technique, un des aspects à travailler pour le patineur. "J'ai beaucoup de choses à améliorer, au niveau des sauts, des pas ou des pirouettes. Je ne me suis pas senti au même niveau que les autres lors des sauts mais j'étais satisfait du reste", explique le sportif du Rocher. Chaque jour, il perfectionne ses lacunes à l'entraînement, notamment le triple lutz, un saut effectué et réussi pour la première fois lors des Championnats d'Europe. 

Davide doit maintenant maîtriser le trip flip, autre saut très technique. Valérie Gallo, membre de la Fédération Monégasque de patinage, l'accompagne aux manifestations et peut observer les progrès du patineur. Selon elle, "s'il maîtrise ces deux sauts, les points sont jouables."

Les prochaines échéances à Egna (Italie, du 01 au 03 mars) et au Luxembourg (15-17 mars) devront permettre à Davide Lewton-Brain de parfaire sa technique, afin de rêver des championnats du monde, mais également à long terme des Jeux Olympiques de Pékin en 2022.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos