Davide Lewton-Brain va-t-il glisser sur Taipei ?

Le patineur monégasque Davide Lewton-Brain représentera la Principauté lors des championnats du Monde juniors qui se dérouleront à Taipei (Taiwan) du 15 au 19 mars.

Il est arrivé là où l'on ne l'attendait pas. C'est un peu l'histoire de ce jeune patineur monégasque, Davide Lewton-Brain. Ses premiers patins, il les a chaussés il y a bientôt dix ans et sa progression s'est faite presque aussi rapidement qu'une pirouette. Malgré une luxation de l'épaule en début de saison, il va couronner cette dernière de la meilleure des manières. Son billet pour les mondiaux, il l'a obtenu grâce à une cinquième place lors des championnats de France en février dernier à Cergy-Pontoise. "Un exploit" pour son club du Skating Club of Monaco. Le patineur est ravi, même s'il en est le premier surpris : " Je ne m'y attendais pas, mais je suis fier de ce que j'ai accompli."

Img 7863

De Monaco à Annecy

Il y a deux ans, il rejoint la section sport étude d'Annecy. Sous la tutelle de Didier Lucine, il débarque en Haute-Savoie et doit rattraper au plus vite le niveau de ses camarades. "Quand je suis arrivé, j'étais assez limité. J'avais des bases, mais comparé au niveau des autres, je n'étais pas très bon. Ils avaient un niveau assez élevé et les meilleurs étaient montés sur des patins dès l'âge de 3 ans. Alors que moi, j'ai commencé quand j'avais une dizaine d'années." On comprend mieux pourquoi, Davide Lewton-Brain savoure tout particulièrement cette qualification. Les heures passées à l'entraînement ne sont pas étrangères à ce succès. "Ici, on s'entraîne 25h par semaine, soit deux à trois entraînements par jour." Il doit également trouver du temps pour ses études qu'il suit par correspondance. En terminale STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), il passera donc le baccalauréat dans quelques mois.

Dsc 0453

"Je devrais être prêt"

Entre les entraînements et les cours, le patineur est entré dans un certain rythme, "je fais des grosses journées entre le patin et l'école, c'est assez intense." Si le baccalauréat est une chose, les championnats du monde en sont une autre. C'est avec Valérie Gallo qui l'accompagne lors des compétitions et Didier Lucine son entraîneur au quotidien, qu'il quittera la France pour la capitale taiwanaise le 11 mars prochain. "Nous partons quelques jours avant le début de la compétition pour que je puisse m'entraîner et aussi m'acclimater." Pour l'heure, le patineur du Rocher préfère ne pas se mettre de pression et préparer avec sérieux cette dernière échéance, "la plus grosse compétition" qu'il n'ait jamais faite. Ces championnats du monde clôtureront la saison 2016-2017 avec, pourquoi pas, une belle récompense pour le Monégasque.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos