Les parachutistes monégasques en bronze

La Monaco Indoor Team et ses représentants ont ramené une belle 3e place lors de la première étape de Coupe de France de chute libre indoor. Si le podium est largement assuré, les asémistes ne sont pas passés loin de l'argent.

4 parachutistes de la Monaco Parachute Team se sont rendus en région parisienne pour disputer une manche de Coupe de France de vol relatif (VR) à 4 en soufflerie. Mais en quoi consiste exactement cette discipline ? Les athlètes doivent réaliser des figures à plat, appelées formations ou blocs, les sauts durant 35 secondes. Le VR se pratique en compétition par équipes de 4,8 ou 16 en plus d'un caméraman.

51825980 2162792007097704 4635764116189872128 N

Habituée des compétitions du circuit français et international depuis 10 ans, l'équipe de la Principauté, composée de Stéphane Mattoni, Kylian Forsans, Jean-François Ronzevalle et Franck Vazille, restait sur une 2e place en 2018 et voulait faire aussi bien pour la première de l'année. La compétition a très bien démarré pour Monaco puisqu’ils ont fait jeu égal avec leurs concurrents directs grâce à de bons runs tout en fluidité. Selon Stéphane Mattoni, le capitaine, "rapidité, synchronisation, précision sont les maître-mots pour ce genre d’épreuve" dans lesquelles les représentants du Rocher excellent depuis longtemps (ils ont été classés 11es, aux portes du Top 10 mondial, lors de la Coupe du Monde indoor à Bahreïn en octobre dernier).

Ce dernier est satisfait car "nous n'avons pas fait de fautes. Nous avons progressé sur ce point-là car nous avons eu beaucoup de sanctions auparavant." Ce sans-faute a permis à la formation monégasque de faire jeu égal avec son rival Once Pakoi et d'être seulement devancé de 4 points à la mi-compétition.

Intouchable AK-démie 1

Rassemblant leurs esprits et faisant appel à toutes leurs ressources physiques et mentales, les Monégasques ont sorti le grand jeu et ont réalisé une 6e manche exceptionnelle, "avec 37 points, plus d’1 figure à la seconde, à 4 points seulement des champions du monde juniors en titre."

51600623 2162792063764365 3109369323722899456 N

A égalité avant le 10e et dernier run, tout allait se jouer sur l'ultime figure. Première à passer, la Monaco Parachute Team a réalisé un vol rapide et propre au début "mais une légère désynchronisation nous a empêché de remporter la médaille d'argent pour un point (230 contre 229)." Sans surprise, AK-démie 1, vainqueur de la Coupe du Monde 2016 et champion du monde 2017, a triomphé avec 242 points. Avec une moyenne de 22,9 après 10 runs, les Monégasques sont "déçus du résultat" mais entretiennent l'espoir pour la suite. "Nous sommes plus rapides, nous avons une meilleure synchronisation et les erreurs disparaissent. Nous avons beaucoup progressé ces derniers mois malgré notre manque de moyens et de temps de vol", confie Stéphane Mattoni.

Malgré ces difficultés, le capitaine espère "trouver des financements supplémentaires afin de pouvoir être bien classé face aux équipes nationales françaises lors du Championnat de France indoor à Lyon (8-9 mars) mais aussi pouvoir enfin intégrer le Top 10 mondial lors du Championnat du Monde indoor qui aura lieu à Lille du 16 au 20 avril prochains."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos