Championnats de France en petit bassin : 2 bronzes pour Monaco

Les championnats de France en petit bassin (25 mètres) se déroulaient à Dijon du 5 au 8 décembre. Michel Pou, entraîneur général de l'AS Monaco natation, y avait engagé cinq de ses poulains. Résultats des courses : deux médailles de bronze pour Andrea Bolognesi.

Ce sont les deux événements majeurs de la saison pour l'AS Monaco natation. Les championnats de France en petit bassin (25 m) et les championnats de France en grand bassin (50 m). Alors que les deuxièmes sont sélectifs pour les épreuves internationales d'été et se dérouleront à Chartres du 8 au 13 avril, les premiers se sont achevés hier, à Dijon. 

Pour le coach Michel Pou, "c'est beaucoup de satisfaction. Ramener deux médailles de bronze au niveau Elite à Monaco, ça fait très plaisir." L'entraîneur avait pris la route avec cinq de ses nageurs. 

"L'équipe était hétérogène avec des grands comme Andrea Bolognesi  (20 ans, senior), Marion Natalicchi et Tiffany Pou (17 ans, juniors), puis des plus jeunes pour qui c'était une première participation, Lisa Pou (14 ans, minime 2e année) et Runa Shimizu (13 ans, minime 1e année)."

"Le nouveau règlement fait que c'est un grand championnat où les adultes et les jeunes concourent ensemble. Il y avait environ 700 nageurs. Le top des jeunes côtoie le top des adultes", explique Michel Pou. Les sportifs monégasques se sont retrouvés pendant quatre jours aux côtés de médaillés olympiques et de champions d'Europe et du monde comme Jérémy Stravius,  Florent Manaudou ou encore Camille Muffat.

Deux médailles de bronze pour Andrea Bolognesi

"Andrea est l'auteur de performances de très belle facture. C'était vraiment l'homme fort de la délégation. Il a fait plus que côtoyer les meilleurs", estime Pou.
Au 100 m brasse, Andrea a lutté contre Giacomo Perez-Dortona, champion du monde du relais 4x100 m 4 nages, pensionnaire du Cercle des nageurs de Marseille. L'Asémiste termine finalement troisième en 59"90 derrière Jean Dencausse (59"89, Dauphins Toulouse OEC) et Perez-Dortona (59"36).

Bolognesi ne s'en est pas tenu là. Il a ensuite décroché une nouvelle médaille de bronze sur le 50 m papillon. Avec un chrono de 23"58, il s'est placé derrière Mehdy Metella (23"35, CN Marseille) et Florent Manaudou (22"11, CN Marseille) qui a établi un nouveau record de France. 

Jérémy Stravius (Amiens métropole natation) a été disqualifié. Il a bougé juste avant le départ, ce qui a déstabilisé Andrea au début de sa course, mais lui a laissé plus de place pour accéder au podium.

L'Italien licencié à Monaco s'est illustré sur d'autres distances. Il a par exemple réalisé la dixième meilleure performance européenne de l'année en finale B du 100 m 4 nages. Il a remporté la course haut la main en 53"69 devant Felipe Contardo (57"03, Mulhouse ON). 

"La difficulté supplémentaire qu'a rencontrée Andrea, c'est qu'on n'accepte qu'un seul étranger en finale. Il fallait donc qu'il soit dans les meilleurs et devant les autres étrangers dès les séries pour se qualifier", précise l'entraîneur. "Sans cette contrainte, on aurait eu quelques médailles en plus. Il était clairement à son meilleur niveau lors de ces championnats."

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos