Sara Labrousse parmi les sirènes de Londres

Un dernier effort ?

Fin mai, Sara Labrousse et Chloé Wilhelm ont bouclé les championnats d'Europe d'Eindhoven (Pays-Bas) au sixième rang. Un résultat qui leur permettra certainement d'aborder le défi des Jeux dans de bonnes conditions. 

Les deux demoiselles considéreront avoir rempli leur mission si elles parviennent à décrocher une place parmi les douze duos finalistes. Pour cela, elles devront exceller durant les épreuves technique (série de figures imposées) et libre.

Sara, qui a pour habitude de rendre visite à ses parents une fois par mois du côté d'Antibes, devait s'envoler pour Las Vegas avec le reste de la sélection nationale pour un dernier stage avant les Jeux.

"J'ai déjà vu le site olympique en avril. Il était encore en travaux, mais il avait l'air chouette. Le fait que ces JO se passent à Londres, c'est bien. Ma famille sera là et on n'aura pas à gérer le décalage horaire."

Pour Sara Labrousse, ce sera peut-être la dernière étape de sa carrière : "Ça fait déjà sept ans que je concilie les études et la synchro. Au bout d'un moment, il va falloir choisir. J'ai pu suivre tous mes cours théoriques, mais j'ai dû faire l'impasse sur les stages. J'aimerais vraiment me lancer dans la recherche et rédiger une thèse." 

Raison de plus pour soigner l'épilogue de sa vie de sportive de haut niveau.

Publié le

Page 2/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos