Les gymnastes du Fémina Sports rentrent des Mondiaux avec de l'expérience et des certitudes

Dix licenciés ont disputé les championnats du monde par groupe d'âge de gymnastique acrobatique à Genève, fin juin, sous les couleurs de leur pays respectif. L'expérience acquise va grandement leur être utile pour les prochaines compétitions internationales.

Quatre formations du Fémina Sport (deux françaises et deux monégasques) se sont envolées pour Genève fin juin, après avoir brillamment décroché, il y a quelques mois, leur qualification pour les championnats du monde par groupe d'âge de gymnastique acrobatique. Elles avaient fait le plein de confiance aux France Elite deux semaines avant cette échéance capitale à Ponts-de-Cé. 

Les duo Ninon Ginola/Lou-Ann Mariette (Monaco) et Diego Lopez/Solana Moller (France) avaient conquis le titre national, tandis que les trios Paloma Verdino/Inès Durand/Chloé Martinez (Monaco) et Alicia Barbero/Lila-Rose Toullec/Mathilde Trossarello (France) étaient montés sur la deuxième marche du podium de leur catégorie. "Nos groupes ont montré aux juges français qu'ils étaient fiables en ne commettant aucune erreur en dix mouvements", insistait alors Kim Arnulf, directrice technique.

Img 0874lyndsayphotographygeneve

Aux portes d'une finale mondiale

Aux Mondiaux, l'adversité était plus redoutable. La présence de nations favorites comme Israël, Belgique ou la Russie, couplée au manque de compétition, empêchait de se projeter et d'évaluer le niveau de la concurrence. C'est dans ce contexte que les Monégasques Ninon Ginola/Lou-Ann Mariette ont attaqué la compétition en 11/17 ans, qu'elles ont terminée à l'avant-dernière place. "La petite Lou-Ann a chuté en statique. Elle disputait ses premiers championnats du monde à tout juste 11 ans, et le stress l'a envahi. Elle est tombée au début du mouvement, mais elle a réussi à enchaîner d'une très belle manière", précisait sagement Kim Arnulf.

Le duo a engrangé de l'expérience et se présentera aux championnats d'Europe à Pesaro (29 septembre au 3 octobre) : "Une autre étape pour Ninon et Lou-Ann, qui sont formatées pour le prochain rendez-vous mondial à Bakou au printemps prochain." La seconde formation de la Principauté a pris la 11e position (classement sans doublons). Paloma Verdino, Inès Durand et Chloé Martinez ont échoué à trois petites places d'une finale… "Les filles ont fait un sans-faute. On n'arrive pas à franchir ce seuil dans les compétitions internationales. Une finale européenne serait un grand pas pour nous", espère la directrice technique.

Lynd9402lyndsayphotographygeneve

Dernière compétition pour Alicia Barbero

La satisfaction occupait également les rangs français. Le duo mixte a sorti "deux beaux passages" pour sa première participation internationale (16e en statique, 17e en dynamique en 12/19 ans). Une 16e place au général récompensait Diego Lopez et Solana Moller : "Ils n'avaient pas assez de compétition dans les jambes pour Genève, mais ils peuvent produire un super résultat aux championnats d'Europe."

 Mg 5631lyndsayphotographygeneve

La meilleure performance en statique était à mettre à l'actif d'Alicia Barbero, de Lila-Rose Toullec et de Mathilde Trossarello. Elles ont signé la 11e position mondiale, pour une 19e place finale (21e en dynamique). "Leur passage était magnifique, s'exclamait Kim Arnulf. Les filles se rapprochent du but." Le trio français ne participera pas aux championnats d'Europe pour la simple et bonne raison qu'Alicia Barbero disputait sa dernière compétition. Grâce à ses brillants résultats scolaires, l'expérimentée gymnaste va intégrer l'EDHEC à Nice. "Elle va encadrer les jeunes du club et sera remplacée par une autre gymnaste qui est très bonne aussi."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos