Dernière répétition avant la Chine

À un mois des championnats du monde (20 mars-5 avril) de gymnastique acrobatique en Chine (à Putian), le Femina Sports a répété, une dernière fois, à Bristol (Angleterre), lors de la Yate International Competition. L’occasion d’ajuster les dernier réglages avant le grand jour.

C’est devant d’autres nations européennes que Femina Sports Monaco a emmené neuf de ses gymnastes en Angleterre, lors de la Yate International Competition. L’objectif était de répéter, s’améliorer et apprendre à gérer, un peu plus, un stress qui n’a que très peu de place dans cette discipline où l’on doit savoir donner le meilleur de soi durant deux petites minutes. Cent vingt secondes qui peuvent s’avérer cruciale dans l’optique d’un podium. Les soeurs Galati, Julia et Chiara, accompagnées d’Éléonore Ré, qui représentaient la France (en 11-16 ans), ont su gravir ces marches pour s’emparer de l’argent, même si pour la coach, Kimberly Arnulf, tout n’était pas encore parfait. 

12715996 10207629928921846 1620082141220543268 O

"Il y a eu un petit peu de retenue sur la finale, elles peuvent encore plus se libérer donc on va travailler sur l’aisance mentale parce que ça se joue en deux minutes. Il faut donc être sûr de son programme mais aussi bien dans la tête pour réussir." Au-delà du classement, Kimberly observe autre chose, que seuls les coachs peuvent faire. "Je suis satisfaite lorsque les filles arrivent à reproduire en compétition ce qu’elles font à l’entraînement, à l’identique, voir mieux. La position au classement, c’est elles qui sont plus sensibles là-dessus."

Une cinquième position révélatrice

Un autre trio a réalisé une bonne performance, avec Mélissa Martin, Ana Fiona Toullec et Alicia Barbero, qui ont réussit à se classer cinquièmes. "Contre toute attente, on a eu une belle performance. Nous étions surpris car c’était leur première compétition ensemble."

12719641 10207610827604325 916583360635485687 O

Pour elles, l’objectif était différent, étant donné qu’elles ne feront pas partie du voyage en Chine pour les championnats du monde puisque seuls le groupe Galati, Galati, Ré et le trio monégasque partiront pour débuter la compétition le 20 mars prochain. Concernant la triplette de la Principauté, composée d’Emma Levaillant, Eva Arnulf et Pénélope Fresko (11-16 ans), elles ont terminé à la 9e place (sur 14), ce qui est loin d’être une contre-performance pour Kimberly. 

12764397 10207630086405783 3309813903956997170 O

"Elles remontent d’une période difficile. Aujourd’hui elles sont en train de retrouver toutes leur forces à un mois des championnats du monde." Car, quoi qu’il en soit, l’épreuve la plus importante qui attend ces jeunes filles, débute le 20 mars à Putian, en Chine et Bristol n’était qu’une étape. "Ce qui nous importait était de les mettre en condition à un mois des championnats du monde et justement de purger ce qui n’allait pas tout en observant ce qui c’était bien passé."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos