L'Étoile toujours en course

L'Étoile de Monaco a disputé sa demi-finale aller ce samedi après-midi à l'Espace Saint-Antoine face à Clamart. Contre une équipe bâtie pour aller chercher les titre, les gyms de Thierry Aymes ont accroché le nul (24-24) et gardent donc toutes leur chances d'accrocher une place pour la grande finale. Réponse le 2 mars après le match retour.

Où vont-ils s'arrêter ? Eux-même n'ont sans doute pas la réponse. Mais à chaque match, les gyms de l'Étoile de Monaco continuent de nous étonner un peu plus. Premier promu à se qualifier directement en demi-finale de Top 12, le club de gymnastique artistique masculine de la Principauté a de nouveau sorti une prestation très solide ce samedi.

Man 7540

Face aux Rouge et Blanc, le pire tirage possible aux yeux de leur coach, Thierry Aymes, qui aurait aimé les éviter à ce stade la compétition. Une équipe taillée pour aller chercher le titre en fin de saison. Mais comme depuis le début du Top 12, les monégasques n'ont pas flanché. 

Man 7501

Toujours emmenée par un Julien Gobaux impérial, l'équipe était composée de Paul-Alexis Ranc, Lilian Piotte, Loris Racca, Romain Chapelle, Arnaud Dubien ainsi que du jeune Lorenzo Aymes et pouvait compter sur le retour de Kevin Crovetto, international monégasque, fraîchement revenu de blessure (rupture au biceps et déchirure à l'épaule). Aucun étranger, uniquement des gyms du club. De quoi valoriser un peu plus la belle performance des sociétaires de l'Étoile de Monaco, auteurs d'un très bon match nul (24-24).

La propreté comme leitmotiv

Tout avait d'ailleurs très bien commencé pour les gyms de Thierry Aymes et Sébastien Guizol. Dès le premier passage aux barres parallèles, Romain Chapelle assure le coup avec un mouvement très propre, à l'exécution quasi-parfaite pour s'imposer face à Antoine Pochon, auteur d'une grosse faute qui a plombé sa note d'exécution. La propreté des mouvements, un point qui a joué en faveur des étoilistes. 

Man 7637

Face à eux, les gyms de Clamart s'engageaient régulièrement avec des notes de départ plus élevées. Et donc des mouvements plus compliqués à réaliser. En misant sur des enchaînements peut-être un peu moins difficiles, mais exécutés sans faute ou presque, les monégasques ont marqué de précieux points, remportant ainsi 3 duels sur 4 aux parallèles.

Man 7730

Plus solides aux anneaux, où Julien Gobaux a été le seul à remporter son duel, lui permettant ainsi de poursuivre son hallucinante série  (15 duels remportés sur 15 disputés depuis le début de la compétition, un record), les deux équipes étaient à égalité à l'issue du deuxième agrès. La décision se ferait donc au sol. Dernier à passer côté monégasque, Arnaud Dubien avait un sacré pression sur les épaules. Menés, les Rouge et Blanc comptaient sur lui. Et le jeune homme n'a pas déçu. Même note de départ que son adversaire, mais une exécution beaucoup plus propre et sans faute, quand son opposant enchaîne les erreurs sur ses différents mouvements. Victoire et match nul final. De quoi envisager la suite avec une certaine ambition.

Un retour ouvert

"Il fallait compter sur deux-trois erreurs de leur part et faire notre boulot de notre côté, ce qu'on a fait", glisse Thierry Aymes, "mais la physionomie du match retour sera un peu la même qu'à l'aller", prédit le coach. "On sait qu'on n'est pas favori, mais on ira jouer notre chance. On est très heureux de ce résultat car cela laisse la porte ouverte au retour. On les a fait douter, à nous de continuer car eux ont une équipe pour aller l'emporter en finale."

Img 5181

Le match retour se jouera sur les agrès du saut de cheval, de la barre fixe et du cheval d'arçons. Des agrès plus dangereux où la force mentale sera prépondérante pour éviter les erreurs avec la pression qui pèsera sur les épaules des gyms. Et à ce petit jeu, l'Étoile a démontré, depuis le début de la compétition, que sa force émanant du groupe était exceptionnelle. 

Man 7675

A eux de faire perdurer cela pour aller chercher cette place en finale. Histoire de rendre encore un peu plus exceptionnelle une saison qui l'est déjà. Jamais un promu ne s'était, jusqu'ici, qualifié en demi-finale pour sa première année en Top 12. Alors, pourquoi ne pas allonger la liste des premières fois ?

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_whatsapp_image_2019-02-18_at_21-17-11

La jeunesse aussi à l'honneur

Club formateur agrémenté depuis 3 ans maintenant, l'Étoile de Monaco ne brille pas que chez les grands. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la relève se préparer parfaitement pour assurer un bel avenir au club lors des prochaines saisons. Le 9 février dernier, 14 gymnastes se sont rendus à Avignon pour le championnat inter-départemental. Et dans toutes les catégories (benjamins, minimes, espoirs, juniors et seniors), le club a plus que brillé. "Le club a mis un point d'honneur à former ses propres gymnastes depuis 15 ans et est aujourd'hui récompensé", glisse Thierry Aymes. "Je tiens à féliciter Sébastien Guizol et Rémi Pellegrino qui sont des vrais spécialistes en la matière. Ils réalisent tous 2 un travail extraordinaire sur nos jeunes gymnastes du club et démontrent qu’avec de la patience, de la pédagogie, on peut obtenir de fabuleux résultats. La formation de base chez les gymnastes est primordiale pour accéder au haut niveau gymnique. J’insiste pour féliciter tous les gymnastes qui sont dans ce parcours compétitif et remercier bien évidemment notre présidente Dominique Bertolotto qui mène de mais de maître notre club. L’effet top 12 à boosté les jeunes du club, qui d’ici peu prendront le relais de notre belle équipe familiale du haut niveau français." Des éloges mérités puisque l'Étoile a trusté les podiums de Nationale A avec 13 médailles dont 7 d'or, 4 d'argent, 2 en bronze et 2 places d'honneur.
Dans les détails, cela donne :

Nationale A 10 ans
1e Egor Aleksandrov
2e Henri Schelling et Noah Villeneuve
3è Czechowski Valentino

Nationale A 11 ans
1e Aaron Dedelley

Nationale A 12 ans
1e Raffaele Bigarelli

Nationale A 13 ans
2e Antonio Moretti

Nationale A 15 ans
1er Hugo Villeneuve

Nationale À 17 ans
1e Andrea Velizonne

Nationale A 19/21 ans
1e Lilian Piotte

Nationale A 22 et +
1e Romain Chapelle
2e Arnaud Dubien
3e Loris Racca