L'Étoile de Monaco à la hauteur du rendez-vous

Les gymnastes de l'Étoile de Monaco ont débuté leur aventure en Top 12 par un bon match nul contre Noisy-le-Grand. Julien Gobaux et Ferhat Arican, les deux internationaux étoilistes ont tenu leur rang en rapportant 9 points chacun. Prochaine rencontre ce week-end à Sotteville pour Thierry Aymes et ses hommes.

L'élite. Les gymnastes de l'Étoile de Monaco y sont. Et ont débuté, samedi, leur parcours en Top 12. Un match de haute volée disputé face à Noisy-le-Grand. Thierry Aymes, le coach des étoilistes, avait prévenu. "Nous sommes dans la poule de la mort, avec le vice-champion de France (Sotteville) et Noisy, qui est une équipe habituée au Top 12. Si on débute par un match nul, ce sera très bien.

Img 5108

Visiblement, l'ancien gym a été entendu par les siens. Face à un public venu en nombre (près de 400 personnes en tribunes), l'objectif a été rempli. Score final, 24 partout. Suspense, mouvements de qualité, état d'esprit irréprochable, tous les ingrédients ont été réunis samedi après-midi pour offrir un spectacle digne de ce nom. 

Img 4819

"Les garçons n'ont pas démérité, ils ont eu un super état d'esprit, on aurait pu gagner un duel supplémentaire, eux aussi. On a fait deux petites erreurs, eux aussi, je savais que le match serait serré et il l'a été."

Parallèles, anneaux, sol

Trois agrès étaient donc au programme de cette première journée, avec les barres parallèles, les anneaux et le sol. Trois agrès qui demandent des qualités différentes mais pour lesquels les gyms s'entraînent tous les jours. Et d'entrée de jeu, le ton était donné. 

Img 4974

Grâce au format particulier du Top 12 (des duels entre deux gymnastes sur chaque agrès, quatre duels par agrès), la compétition a démarré très fort avec un duel Hossaini-Gobaux. Un duel dont le capitaine monégasque est sorti vainqueur, idéal pour lancer son équipe qui découvrait ce format de match.

Img 5002

"On n'est jamais sûr du moment où on va passer avec ce système, il y a beaucoup de stratégie, mais c'est aussi ce qui fait la beauté de ce Top 12 ", glissait d'ailleurs l'international Français. Concentrés, concernés, parfois même un peu trop, les gyms monégasques ont cependant sorti un super match. 

Img 5139

Et le suspense a été total puisque les deux équipes se quittaient systématiquement dos à dos à l'issue des deux premiers agrès. Le dernier duel avait donc toute son importance, et le natif de Soissons n'a pas tremblé, exécutant parfaitement son programme au sol. 

Img 5238

De quoi permettre aux siens de recoller au score et terminer ainsi à 24-24. "C'est un bilan super positif parce qu'on savait qu'on avait deux grosses notes à chaque agrès, on savait qu'il ne fallait pas qu'ils tombent, et que nos deux autres n'étaient pas mauvaises, mais on a eu une grosse équipe en face", précisait Thierry Aymes après la rencontre.

Img 5181

Avant de souligner que "les garçons n'ont pas démérité, ils ont eu un super état d'esprit. Je suis content car on s'est préparé pour ce jour, montrer une belle gym à Monaco, ce qu'on a fait et je pense que le public a apprécié."

Img 5164

Les étoilistes n'ont pas le temps de souffler car dès ce week-end ils seront en piste à Sotteville, chez le vice-champion de France. Un match compliqué, mais où les garçons de Thierry Aymes auront leurs chances. D'autant que l'expérience glanée ce week-end devrait leur servir pour aborder plus sereinement les choses. Début de réponse samedi aux alentours de 16 heures. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_img_4628

Les équipes

Etoile de Monaco /

Ferhat Arican
Romain Chapelle
Arnaud Dubien
Yann Franc de Ferrière
Julien Gobaux
Lilian Piotte
Loris Racca
Paul-Alexis Ranc

Noisy-le-Grand

Antoine Borello
Florentin Borello
Paul Degouy
Hamza Hossaini
Lorenzo Pambianchi
Leo Valentin


Photo_thumb_img_5033

Résultats détaillés

Barres parallèles /
Julien Gobaux (13.89) bat Hamza Hossaini (12.9)
Paul Degouy (13.3) bat Romain Chapelle (13.2)
Leo Valentin (12.1) bat Loris Racca (11.85)
Ferhat Arican (13.9) bat Lorenzo Pambianchi (12.15)

Anneaux /
Ferhat Arican (13.3) bat Lorenzo Pambianchi (11.6)
Hamza Hossaini (12.2) bat Paul-Alexis Ranc (11.55)
Paul Degouy (12.95) bat Lilian Piotte (12.6)
Julien Gobaux (13.85) bat Leo Valentin (13.3)

Sol /
Lorenzo Pambianchi (12.7) bat Loris Racca (11.15)
Ferhat Arican (13.45) bat Paul Degouy (12.9)
Hamza Hossaini (13.4) bat Arnaud Dubien (12.8)
Julien Gobaux (14.2) bat Leo Valentin (13.45)